vendredi 24 mai 2019

L'Inconnue de l'équation de Xavier Massé


Synopsis



Quatre heures. La police n'a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu'un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol.
Deux salles d'interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes.
Accident, meurtre, ou vengeance ?
Une toile d'araignée va se tisser peu à peu et d'une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.









Chronique



La couverture est vraiment magnifique. Le résumé donne encore plus envie de nous plonger dans ce thriller.
Dès le départ, nous sommes tout de suite plongé dans l'histoire et dans l'action. Nous faisons la rencontre de François le personnage principal de l'histoire. Nous sommes très rapidement attristé pour lui et comprenons rapidement qu'il a la poisse. L'auteur nous fait rapidement nous attacher à lui. Un homme lambda, simple, qui ne se prend pas la tête malgré les coups durs de la vie. Nous venons à rencontrer également, d'autres protagonistes qui sont très apportant dans cette histoire. Juliette par exemple qui est un personnage vraiment intriguant. Julien qui est un personnage touchant, tant il est au centre d'un dilemme. Murielle, la femme voulant détruire quiconque fera du mal à son entourage. Il y a Binger, Caroline, Stéphane et tant d'autres qui feront de cette histoire un joli imbroglio jusqu'à la fin.
Pas une seule fois nous nous doutions de qui se cache derrière cette histoire. Nous faisons hypothèse sur hypothèse pour deviner, mais naturellement à la fin nous sommes loin du compte.

Quand nous arrivons à la fin, tout se dénoue. Plus nous avançons, plus on en revient pas de tout ce qu'il s'est tramé. Les phrases finales peuvent nous dire qu'il y aura peut-être une suite, ou pas. C'est assez ambigu, mais cela laisse du suspense.



Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



J'ai vraiment aimé et c'est pour moi un joli coup de cœur . L'intrigue est très présente et pas une seule fois nous arrivons à nous trouver sur la bonne piste. C'est vraiment bien écrit et je le verrais bien en film. L'auteur est un génie dans la manière de berner ses lecteurs. Une très belle intrigue qui se déroule tout au long de l'histoire. Je ne peux que vous le recommander.


Une note ?



5/5


Je tiens à remercier les Éditions Taurnada ainsi que Xavier Massé pour m'avoir permis de lire ce merveilleux thriller.


Merci également à Isabelle du groupe Facebook et chaîne Youtube, L'antre du bonheur d'avoir fait cette lecture commune avec moi.



Nombre de pages : 238

ISBN : 978-2-37258-054-0 pour le format papier
             978-2-37258-055-7 pour le format numérique
   
Tarifs : 9€99 au format papier
          5€99 au format numérique

Éditeur : Éditions Taurnada



mercredi 24 avril 2019

On regrettera plus tard d'Agnès Ledig


Synopsis



Par une nuit d'orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l'institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l'aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l'enfant se rétablisse.
Il y a des destins que l'on croit tout tracés, mais il suffit parfois d'un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l'existence et du cœur sont imprévisibles....







Chronique de Méli



La couverture est vraiment jolie et on sent que la jeune femme sur cette dernière est solitaire et à la fois perdue dans un immense champ, ce qui retrace totalement l'histoire de l'un des personnages principaux.

Quand nous commençons cette lecture, nous sommes tout de suite pris au cœur de l'histoire. Nous arrivons au moment d'un épisode très prenant et angoissant à la fois, ce qui nous plonge encore plus dans ce roman. Nous ressentons tout de suite de l’empathie pour ces trois personnages principaux et nous les trouvons totalement attachants. Nous suivons ces derniers dans leurs vies courantes et nous apprenons à les connaître.
Nous sommes ravis de suivre une histoire plus ancienne en parallèle. Dans une période de guerre, nous suivons une jeune femme torturée par les nazis et nous sommes vraiment tristes pour elle. Elle nous fait voir tout le courage qu'elle a pour sauver sa vie et celle de la prunelle de ses yeux. On sent que c'est une femme pleine de témérité et d'espoir. Nous ressentons un véritable pincement au cœur quand nous savons que son espoir est peut-être feint. Tout au long de son histoire, nous apprécions de voir qu'elle ne baisse pas les bras et nous sommes heureux de voir qu'elle rencontre quelqu'un de vraiment bien et qui ne va pas la laisser tomber, malgré cette difficile période et tous les problèmes que ça peut engendrer.
De retour dans le présent, nous nous posons beaucoup de questions quant à savoir pourquoi, Éric et si réservé et distant auprès de l'un de nos personnages principaux. Nous avons envie de le voir vivre et rapidement, nous savons pourquoi il se met autant à l'écart. Par ailleurs, Valentine nous fait étrangement penser à un autre personnage et nous avons peur qu'elle termine comme ce dernier.
Heureusement que l'amour des proches de chacun d'entre eux est là pour éclaircir les choses et donner un peu de baume au cœur à tout cet aspect dramatique.
Quand nous arrivons à la fin de l'histoire, nous avons un gros pincement au cœur et nous sommes vraiment triste de devoir quitter les personnages dans une telle situation. Nous avons envie de connaître la suite et nous savons très bien qu'il faudra que nous prenions notre mal en patience.



Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



J'ai eu la chance de découvrir ce livre au détour d'une borne de partages de livres dans une commune. Et bien évidemment, je suis très heureuse d'avoir pu le lire, car c'est un coup de cœur.
J'ai beaucoup aimé l'aspect dramatique de ce roman et me suis vite retrouvé dans ma région des Vosges. J'ai beaucoup apprécié les personnages qui sont vraiment attachants et très gentils.
Je n'ai qu'une hâte, c'est de retrouver les personnages dans la suite de ce roman.


Une note  ?



5/5


Nombre de pages  : 308

ISBN  : 978-2-266-27001-4

Tarif  : 6€95 au format broché

Éditeur  : Éditions Pocket



vendredi 12 avril 2019

Le meurtre d'O'Doul Bridge de Florent Marotta


Synopsis



San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.









Chronique




La couverture est très jolie, digne d'un polar et nous donne envie de savoir ce que cache cette couverture.

Quand nous commençons ce livre, l'auteur nous emporte tout de suite dans son histoire en nous implantant au milieu d'un crime. Ceci nous donne envie de savoir qui est le meurtrier et de savoir pourquoi la personne a été tuée.

Rapidement, nous faisons la rencontre avec le personnage principal, Michael Ballanger. Nous sentons que c'est une personne forte au caractère bien trempé. Nous rencontrons également la jeune Kim et nous l'apprécions directement.
D'autres personnages sont un peu plus bourrus et on se méfie rapidement de l'un d'entre eux. Nous le trouvons totalement dans son rôle de vieux flic sadique et quand nous le voyons arriver dans des passages du roman, nous savons tout de suite que ce ne sera pas une partie de plaisir pour notre personnage principal.
Plus tard, nous faisons la rencontre de Karine. Nous comprenons pourquoi elle est aussi piquante et si sûre d'elle qu'à la fin de l'histoire. Ce qui par ailleurs nous perturbe beaucoup, car nous nous imaginons à la place de cette personne dont le cœur à éclater en mille morceaux à la vue de cette triste découverte.
Pour ce qui est du développement de l'histoire, nous le trouvons bien ficelé. Il y a du suspens, des tensions, de l'intrigue et également des filatures qui ne sont pas sans risques. Ce que nous trouvons dommage, c'est le fait que nous savons un peu trop rapidement qui est derrière toute cette mascarade et nous aurions préféré avoir un peu plus de suspense à ce niveau. Ce qui est plutôt bien par contre, c'est que nous ne savons pas comment notre personnage principal va trouver le moyen de les surprendre. Mais bon malheureusement, le fait que nous sachions qui sont ces assassins gâche un peu l'histoire.

Quand nous arrivons à la fin, nous savons qui sont les meurtriers en globalité. Nous ne sommes malheureusement pas surpris, mais nous trouvons la conclusion intéressante.

Pour ce qui est de l'épilogue, nous sentons beaucoup de tension pour un personnage en particulier et nous savons tout de suite qu'une suite est prévue pour le french coach.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



J'ai beaucoup aimé le déroulement de l'histoire et les personnages qui sont tous atypiques. Le seul problème pour moi, qui aie l'habitude de lire des polars, c'est que je n'ai pas trouvé le suspens que j'attendais d'avoir et malheureusement, je ne m'attendais pas à savoir aussi rapidement qui était le meurtrier.
Hormis ceci, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur et la facilité que j'ai eu à rentrer dans l'histoire et à être happée dedans.
C'est toutefois un bon polar, malgré ces quelques imperfections.


Une note  ?



3,5/5


Je tiens à remercier les Éditions Taurnada pour m'avoir permis de lire ce livre.


Nombre de pages  : 248

ISBN  : 978-2-37258-030-4 pour le format papier
            978-2-37258-031-1 pour le format numérique

Tarifs  : 9€99 pour le format papier
            5€99 pour le format numérique

Éditeur  : Éditions Taurnada



dimanche 24 mars 2019

Coeur d'ours de Mélanie Baranger


Synopsis



Après le décès de sa sœur, Anna hérite de sa demeure. Ne trouvant pas le courage de s’y installer, elle loge chez Ronan, leur meilleur ami. Le temps fait son œuvre, la jeune femme s’accoutume à sa peine et décide de visiter la maison quelques mois plus tard. Seulement voilà, les lieux sont occupés par un homme mystérieux et terriblement attirant. Qui est-il ? Quel est cet étrange tatouage sur son torse ? Anna trouvera sa réponse en Pologne, lors d’un voyage humanitaire, où elle prendra connaissance d’une étrange légende… celle de l’homme-ours. Et si tout cela était lié ?






Chronique



La couverture est vraiment magnifique et nous donne envie de connaître l'histoire.

Quand nous commençons ce roman, nous sommes tout de suite plongés auprès d'Anna, le personnage principal de cette histoire. Nous nous demandons qui est le personnage qui se cache derrière l'écriture en italique et arrivés à la moitié du livre nous comprenons qui est cette personne.
Rapidement, nous faisons la connaissance du second personnage principal. Ce protagoniste est énigmatique au départ et sur la réserve. Nous ne comprenons pas pourquoi il a ce caractère si fort, mais nous le saurons par la suite.
Les personnages sont très attendrissants et touchants à la fois. Un personnage en particulier peut paraître agaçant, mais dans un sens nous comprenons son désarroi. Nous sommes peinés pour lui, mais nous n'arrivons pas forcément à cautionner ce qu'il a fait.

La fin est très plaisante et nous faisons un rapprochement rapide avec un célèbre dessin animé de Walt Disney, ce qui nous fait beaucoup sourire et encore plus apprécier cette histoire.



Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



J'ai beaucoup aimé. Une histoire de romance sur fond de métamorphisme, j'aime beaucoup. Au début, je n'avais pas fait le rapprochement avec le dessin animé de La Belle et la Bête, mais par la suite, une fois que j'ai compris, tout est devenu plus clair et toutes les petites allusions que l'autrice y a fait, m'ont explosées à la tête. Tout devenait plus clair.
Ce n'est pas le premier roman que je lis sur une autre version de La Belle et la Bête, mais c'est très intéressant de le voir sous une forme très moderne avec des scènes qui peuvent ce déroulées dans la vie actuelle.
L'écriture de l'autrice est simple, sans prise de tête. J'ai passé un merveilleux moment de lecture en compagnie de ce roman.


Une note ?



4.5/5


Je tiens à remercier les Éditions Livresque pour m'avoir permis de lire ce joli roman et Mélanie Baranger pour cette très sympathique histoire.


Nombre de pages : 242

ISBN : 9791096960118
            
Tarif : 15€90 au format broché
           4€99 au format numérique

Éditeur : Éditions Livresque



jeudi 7 mars 2019

OMG that's hot ! de Valéry K. Baran


Synopsis




Court, mais chaud !
Petites gourmandises érotiques, que ce soit entre homme et femme, entre hommes, entre femmes, ou à bien plus nombreux ! Homme torturé par ses désirs dans les vestiaires, femme attirant la curiosité d'un hardeur renommé, couple curieux de nouvelles expériences, séance photo qui dérape, recherche de plaisir entre des mains toujours plus nombreuses... Les corps se croisent, les sexualités aussi, et toujours pour des histoires torrides à la fin.







Chronique



La couverture est belle, sombre et attirante ce qui donne envie de lire cet ouvrage.

Quand nous commençons ce recueil, nous sommes tout de suite plongés dans de courtes petites histoires qui sont à la fois tendres, drôles, sauvages et bien évidemment, très hot.
L'autrice nous emporte dans des nouvelles où toutes sortes de relations y sont référencées. Il y a des relations hétéro sexuelle en passant par des relations M/M (Mâle/Mâle), F/F (Femelle/Femelle), des relations en trio voir plus...
On y découvre beaucoup de sensualité, de tendresse, d'amour par moment. Il y a tellement de complicité entre tous les personnages, même entre ceux qui sont là, juste pour un amour d'une seule fois que ça se lit tout seul. On voit toutes sortes de sentiments, mais aussi de l'exaltation et des sentiments non avoués qui viennent au grand jour, c'est ce qui donne encore plus de richesse aux nouvelles, car tout ne tourne pas autour du sexe même si les histoires y sont consacrées majoritairement.
Ces nouvelles se lisent toutes seules. Nous sommes ravis de voir que l'autrice consacre quelques histoires à des personnages dont elle a parlé dans une première nouvelle. Nous sommes heureux de les revoir et de connaître la suite de ce qu'il se passe entre les protagonistes.





Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



Toutes les nouvelles sont très bonne sauf une que j'ai un peu moins aimé, car elle n'est pas dans le réalisme pur comme dans les autres.
J'ai beaucoup apprécié que Valéry K. Baran fasse revivre certains personnages dans d'autres nouvelles et aussi qu'elle installe dans toutes une véritable histoire en plus du côté sexuel des choses.
Ce qui est plaisant dans ses nouvelles, ce sont les détails très nombreux qu'elle arrive a placer dans de si petites histoires. J'ai encore plus apprécié ce recueil grâce à cela, car c'est plutôt osé, mais la preuve ça marche très bien.
Pour finir, j'ai adoré ce livre. C'est simple, efficace et sans langue de bois. C'est véritablement... Hot !



Une note ?



4.5/5



Je tiens à remercier Valéry K. Baran pour m'avoir permis de lire son recueil de nouvelles.


Nombre de pages : 204
ISBN :  9791022782043 et 9781730748202
Tarif : 9€99 au format broché (Amazon)
         9€99 au format broché (FNAC)
Éditeur : Valéry K. Baran


mardi 15 mai 2018

Les fauves tome 1 Régression de Manon Toulemont


Synopsis 


Dans un futur plus proche qu'on ne le croit, l'humanité se trouve divisée en deux. D'un côté, les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. Les règles y sont strictes, les sanctions sévères. Vivant en autarcie, totalement isolés d'une nature qu'ils ne comprennent plus et craignent par-dessus tout, ces citoyens sont les dignes représentants d'Homo sapiens industrialis.
Mais à l'Exterieur, loin des ordinateurs, des aliments biosynthétiques et des machines survoltée, certains hommes sont retournés à l'état de bêtes : on les appelle "Fauves".
Criminels de sang et autres personnalités peu recommandable, exilés de la société pour leurs méfaits, peuplent les territoires sauvages à l'écart des villes. Ici nulle loi ne subsiste, si ce n'est celle du plus fort ou du plus rusé.
Nathaniel D'arsenal, riche et brillant étudiant de la capitale Oxalique, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Aucun instinctif primitif n'aime ce jeune homme conditionné par une société résolument pacifiste. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort...

Chronique 


La couverture est très jolie et vraiment représentative de ce roman.

Quand nous commençons ce livre, nous sommes tout de suite pris au coeur de l'histoire et nous sentons que la dystopie est bien présente.
Nous nous attachons rapidement aux personnages et nous arrivons parfaitement à nous immerger dans les lieux.
Nous avons un peu peur que l'histoire soit une pâle copie de toutes les autres dystopies, mais non, ce n'est nullement le cas. Cette dernière est très bien ficelée. L'auteur à créer des secteurs dans sa ville qui donnent une impression de déjà vu dans "Divergente" et "Hunger games", mais cette fois-ci, nous admirons le fait que l'auteure place ses personnages dans ceux-ci en fonction de leurs degrés de dangerosité. Encore une fois, tout est question de politique et de "soit disant " bien être à l'Interieur. Toutes personnes autres que les végétariens sont considérés comme des monstres. Ceux qui aiment la viande et détruisent la faune sont des pestiférés et sont en quelques sortes internés afin qu'ils soient desintoxiqués.
Pour Nathaniel, notre personnage principal, nous sentons tout de suite que c'est quelqu'un de bien, de gentil et très intelligent. Nous sommes stupéfaits de voir ce qu'il devient dans cette histoire. Nous ressentons de la tristesse et de la rage. Nous n'apprécions pas ses parents qui sont des personnes sans coeur et sans âmes. Ce sont des personnes froides et très vicieuses.
Quand nous voyons ce qui arrive à notre personnage principal, nous leurs en voulons, car ils n'ont aucun amour pour leurs enfants et encore moins pour Nathaniel.
Arrivés dans un lieu lugubre où des prisonniers seraient encore mieux traités, nous avons une boule au ventre. Nous n'apprécions pas les personnages qui y sont, mais cela donne encore plus de cachet à l'histoire et plus d'ambiance. Il y a un personnage en particulier qui nous exècre. Nous sentons que c'est une personne mauvaise et sans âme.
Quand nous voyons un passage avec un animal, nous avons mal au coeur et si nous le pouvions, nous détournerions la tête, tellement l'auteure note de détails dans ce passage. Par la suite tout s'accélère et nous sentons que quelque chose d'important se créer dans cet endroit.
Puis tout à coup, nous voilà propulsés auprès de Nathaniel, à l'extérieur. Nous comprenons ce que ça veut dire et nous sommes angoissés pour notre personnage. Là, toutes les explications sur les tatouages représentants des fauves prennent tous leurs sens. Nous comprenons pourquoi un personnage en particulier a l'un des plus rares et nous trouvons cela injuste pour lui.
Dans cet environnement, nous sentons que notre personnage principal est fragile et qu'il n'a pas forcément envie de suivre la façon de vivre de ce lieu. Pourtant, un choix s'imposera à lui.
La loi est difficile et la survie est primordiale. Nous faisons la rencontre de plusieurs personnages que nous apprécions plus ou moins. Ils ont chacun leurs caractères et sont totalement différents les uns des autres ce qui donne encore plus de caractère à l'histoire.
Nous sentons de nombreuses tensions au sein de l'Exterieur et rien n'est simple pour tous les personnages, encore moins pour Nathaniel.
Quand nous arrivons à la fin de cette histoire, un dernier retournement de situation se fait et nous sentons que le prochain tome sera dans la même lignée que celui-ci, mais avec de la cohésion et de l'amitié en plus.

Est-ce que j'ai aimé ce livre ?


J'ai totalement adoré ce roman ! Je ne pensais pas que j'allais rentrer dedans aussi facilement et c'est heureusement le cas grâce à l'écriture fluide de l'auteure. J'ai vraiment apprécié les personnages, même si pour certains, ils sont totalement détestables, ce n'est pas grave, je les ai appréciés dans leurs rôles de méchants.
Tout est très bien ficelé du début à la fin et je suis heureuse de voir que les dernières lignes annoncent un second tome totalement trépidant. J'ai hâte de lire la suite.


Une note ? 


5/5


Je tiens à remercier les Éditions VFB pour m'avoir permise de lire ce merveilleux premier tome de cette saga.

Nombre de pages : 248

ISBN : 979-10-92786-58-3 au format numérique.

            979-10-92786-57-6 au format broché 

Tarifs : 4€99 au format numérique 

             15€99 au format broché 

Éditeur : VFB Éditions



jeudi 10 mai 2018

Bad tome 4 Amour immortel de Jay Crownover


Synopsis


Elle est sa raison de vivre. Il est sa raison de fuir.

Tuer ou être tué. C’est la loi qui a régi l’enfance et l’adolescence de Nassir Gates. Aujourd’hui, il n’aspire plus qu’à une chose : l’anonymat. Et The Point semble l’endroit idéal pour ça : dans cet enfer d’asphalte et d’acier, personne ne pose trop de questions. Mais le jour où il aperçoit Keelyn Foster sur la scène de ce club malfamé où elle danse à moitié nue, il découvre ce qu’il n’attendait plus : une raison de vivre. Elle est trop jeune, trop innocente, trop vivante pour cet endroit et il se promet de la sauver. Même s’il doit pour cela replonger dans le mode de vie qu’il a fui. 

Car, pour faire Keelyn sienne et lui offrir la vie qu’elle mérite, il sait qu’il n’y a qu’une solution : se hisser jusqu’au sommet de la hiérarchie secrète de The Point.


Chronique


La couverture est très jolie et colle parfaitement à la saga.


Dès le début de ce quatrième opus, nous sommes à nouveau pris directement dans l'histoire. Nous avions hâte de retrouver tous les personnages et dans celui-ci, nous faisons un peu plus connaissance avec les sales gosses de The Point, Nassir et Keelyn.
Nous nous demandons pourquoi cette dernière accepte son retour dans cette ville qu'elle fuyait. Mais le coeur à ses raisons que la raison ignore. Il était impossible de lutter contre cela et on la comprend. 
Nous sommes une fois de plus sous le charme de l'écriture de Jay Crownover et on apprécie la simplicité de sa plume et la force incroyable qu'elle met en œuvre pour nous faire rentrer dans ses romans. En tout cas, c'est gagné !
Les personnages principaux sont attachants et ont de forts caractères. Au début, on se doute bien que Keelyn soit une femme forte quand nous voyons ce qu'il s'est passé dans sa vie. Mais quand nous avançons, nous faisons face à une femme sûre d'elle, empreinte à une détermination de fer. Nous la voyons grandir au fur et à mesure que nous tournons les pages et à la fin, nous avons une femme totalement mâture et très droite.
Tandis que pour Nassir, c'est totalement l'effet inverse. Nous voyons un homme sûr de lui, bad boy de la tête aux pieds. Il peut faire peur, mais nous sentons qu'un cœur bat derrière sa carapace. Aux côtés de sa bien-aimée, il se liquéfie totalement et réussi à se livrer en tant qu'homme. 
On apprécie beaucoup l'histoire qui est menée d'une main de fer. Nous sentons tout l'amour que l'auteur a pour cette saga dans chacune des phrases que nous lisons. On adore retourner dans The Point, retrouver les personnages que nous avons connus dans les tomes précédents. Pour certains, nous les connaissons plutôt bien, tandis que pour les autres, un peu moins. 
La fin est très haletante et nous plonge encore plus dans l'histoire. Nous sentons notre angoisse monter et nous avons peur de savoir ce qu'il va se passer. Rapidement, nous comprenons et là...
Quand nous arrivons à la fin, nous sommes un peu stupéfaits, mais aussi, nous savons qu'un autre tome fera son apparition. Du coup, nous attendons la suite avec impatience. 

Encore une fois, Jay Crownover m'a totalement envoûtée dans la suite de sa saga. Encore une fois, je le répète, mais je suis une très grande fan de cette saga !

Cet opus est une pure pépite, un vrai régal pour les yeux et remplis de bad boys.
Je ne peux que vous les conseiller.


Est-ce que j'ai aimé ce livre ? 


Encore une fois, Jay Crownover m'a totalement envoûtée dans la suite de sa saga. Encore une fois, je le répète, mais je suis une très grande fan de cette saga !

Cet opus est une pure pépite, un vrai régal pour les yeux et remplis de bad boys.
Je ne peux que vous les conseiller.


Une note ? 


5/5


Je tiens à remercier les Éditions Harlequin pour m'avoir permis de lire cette suite.


Nombre de pages: 396


ISBN : 978-2-2803-8814-6 au format e-book 

            978-2-2803-6508-6 au format broché 

Tarifs : 9€99 pour le format e-book

             15€90 pour le format broché 

Éditeur : Éditions Harlequin