mercredi 12 février 2020

Haut le choeur de Gaëlle Perrin-Guillet

Synopsis


« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »
Depuis qu'Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l'angoisse que la criminelle sanguinaire s'évade de prison...
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d'Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse...
Une promesse de sang...




Chronique



La couverture est superbe et très représentative de l'histoire.


Au départ de ce thriller, nous sommes tout de suite propulsés auprès d'Alix Fament, un des personnages principaux de l'histoire. Nous l'apprécions directement et encore plus quand nous savons tout le courage qu'elle fait preuve. Nous avons rapidement les poils qui s'irrissent quand l'autrice fait entrer de l'angoisse dans son histoire. En lisant ce passage, nous savons tout de suite que nous avons une grande dame des thrillers devant nous. Notre ventre se tord, une boule se forme au fond de notre gorge. Nous n'arrivons pas à sortir de cette angoisse omni-présente tout du long de l'histoire.
Rapidement, une course contre la montre s'engage, tout comme celle contre la mort.
Nous recherchons tout du long le rapprochement réel avec Alix. Nous sommes abasourdis de voir comment nous sommes manipulés comme des poupées de chiffon. Quand nous pensons comprendre ce qu'il se passe, l'autrice nous balade ailleurs. C'est juste incroyable de voir le talent qu'elle a !
Les morts s'enchaînent rapidement, aussi vite que les rebondissements.
Nous poursuivons Eloane Frezet dans sa quête de vengeance. Les passages où elle apparaît nous font froid dans le dos, mais pas autant que ceux où elle n'est pas présente, car là, nous savons qu'elle est tapie dans l'ombre et que quelque chose de trame.

Quand nous arrivons à la fin, nous sommes littéralement sur les fesses. Jamais nous ne nous serions imaginés de sa cachette. Nous avons mal au cœur de voir mourir un personnage (car oui nous nous imaginons que les thrillers peuvent être le pays des Bisounours. Qu'est-ce que nous pouvons être naïfs... Encore plus avec Gaëlle Perrin Guillet !).

Au moment des dernières phrases, nous pensons que nous allons terminer calmement, mais c'était sans compter sur la persévérance de l'autrice qui vient donner un dernier coup de massue à son histoire.



Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



Je suis très rarement déçue par les livres des Éditions Taurnada et encore une fois, ce livre ne déroge pas à la règle.

Quelle claque ! Je me suis totalement régalée avec ce thriller. Je ne pensais pas que j'allais adhérer autant à ce livre et ce fut pour moi une très belle découverte. Gaëlle Perrin-Guillet excelle dans le monde du thriller et sait parfaitement nous balader dans tout les sens comme une boule de flipper. C'est un véritable coup de coeur et je ne peux que vous encourager à le lire.

Gaëlle Perrin-Guillet est une très grande dame du thriller psychologique. Pour moi, elle excelle au même rang que Franck Thilliez. Un grand bravo et merci pour tous ces frissons !


Une note ?



5/5


Je tiens à remercier Joël des Éditions Taurnada pour m'avoir permis de lire ce fabuleux thriller et Gaëlle Perrin-Guillet pour son talent ainsi que pour la jolie dédicace de son livre.





Nombre de pages : 244


           5€99 pour le format numérique


Éditeur : Éditions Taurnada

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire