lundi 22 août 2016

Y'a comme un lézard de Kathy Dorl


Synopsis



Mila, jeune femme surdouée et dotée de compétences hors du commun, travaille pour l’Agence Spatiale Européenne. Ses passions : la protection animale et la défense de l’environnement. Sa faiblesse : son isolement social provoquant sa perte de contrôle sur les événements.

Mila, Faustine, « Boss », Hadrian et Maxime sont les attachants héros de « Y’a comme un lézard », le sixième livre de Kathy Dorl – avec la participation de Marc Escayrol –, qui brasse de nombreux sujets chauds bouillants sans se donner de grands airs. Entre secrets, trahisons, obstacles, une épreuve, plus terrible encore, s’annonce.

Des rires aux larmes, « Y’a comme un lézard » est un roman où notre monde est présenté avec humour, une pointe de fantastique, mais surtout beaucoup de tendresse… pour la joie de lire.


Chronique de Méli



La couverture est originale et représente parfaitement le contenu de ce roman.

Dès le début de cette histoire, nous nous trouvons en compagnie de Mila, notre jeune héroïne. Nous la trouvons assez spéciale et nous nous demandons ce qu'elle est exactement.
Très rapidement, nous sommes un peu fatigués de voir les termes scientifiques. Nous avons beaucoup de mal avec tout ça, surtout qu'il y en a beaucoup de trop et nous ne trouvons pas cela indispensable pour comprendre l'histoire.
Nous trouvons que pour un début d'histoire, c'est très long et un peu ennuyeux. Les actions ne sont pas très présentes et nous espérons que la suite sera un peu plus intéressante. C'est franchement dommage, car les personnages eux sont intéressants. Faustine nous tape franchement sur les nerfs. C'est un personnage vraiment vicieux et égoïste. Elle est sans cœur et n'hésite pas à faire du mal à tout son entourage.
Quand nous arrivons au trois quart de l'histoire, seulement là ça devient intéressant et nous comprenons enfin certaines choses. Nous avons droit à de l'action et nous apprenons à apprécier certains personnages.
Nous voyons qui ils sont vraiment et nous sommes un peu sur les fesses.
L'auteure nous fait voir ce que notre planète devient au travers de son écrit et surtout, elle n’hésite pas à mettre en avant tout ce que les politiciens osent nous promettre alors qu'au final, ce ne sont que de nombreux mensonges.
Dans son roman, elle n'hésite pas à dire que la Terre va mal et qu'il faut penser à changer les choses sans avoir de paroles en l'air.
Quand nous arrivons à la fin, nous avons mal au cœur. Nous sentons que la fin est proche et que rien  ne peut redresser l'histoire ni la vie.
C'est une histoire vraiment intéressante dans le fond, mais malheureusement, les termes scientifiques ont eu raison de cette lecture.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Trop de longueurs dès le départ. Des personnages plutôt intéressants et une histoire prenante, mais la première chose que je retiens est la première impression que j'ai eue pour les trois-quarts du roman.
Malheureusement pour moi, c'est un avis mitigé que j'ai eu pour ce roman.


Une note  ?



2,5/5


Je tiens à remercier Kathy Dorl pour m'avoir permis de lire ce roman.


Nombre de pages  : 212

ISBN  : 978-2-37011-470-9

Tarifs  : 14€45 au format papier
             4€49 au format numérique

Éditeur  : Éditions Hélène Jacob



1 commentaire:

  1. Je trouvais le titre vraiment attirant, mais ton avis me refroidi assez ma belle...

    RépondreSupprimer