vendredi 26 août 2016

Anita Blake tome 1 Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton


Synopsis



Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !



Chronique de Méli



La couverture est vraiment très belle et nous donne envie de nous plonger dans l'histoire.

Quand nous commençons ce roman, nous avons rapidement peur, car c'est écrit vraiment petit et nous pensons que nous allons mettre des mois à le lire. Et encore, des mois, c'est si nous arrivons à rentrer dans l'histoire.
Rapidement, nous débutons ce premier opus et là, nous n'arrivons pas à le lâcher. Nous rentrons facilement dans l'histoire et nous trouvons notre héroïne Anita Blake totalement drôle et dotée d'un fort caractère qui nous fait vraiment sourire. Pour un petit bout de femme, elle n'a pas sa langue dans sa poche et surtout, elle n'a quasiment pas peur de quoi que ce soit ni de qui que ce soit. Quand nous voyons qu'elle a peur, elle n'en laisse rien paraître et ça ne fait que croître son caractère.
Dans cette histoire, l'auteure combine à merveille la réanimation de corps, le côté policier, mais aussi  l'urban fantasy, avec des crocs, du sang, des choses vraiment surnaturelles et également de la romance. Tout en délicatesse, Laurell K. Hamilton insère ses nombreux personnages qui garnissent ce roman et de ce fait, nous arrivons à visualiser chacun d'entre eux. Et encore plus grâce aux nombreux détails qu'elle nous fait part pour chacun. Pas une seule fois nous sommes perdus et nous savourons l'histoire en toute simplicité.
Nous apprécions grandement tous les personnages, même si certains ne sont pas des plus aimables.
Pas une seule seconde nous ne nous ennuyons. Les événements s'enchaînent et les actions ne manquent pas.
Nous sommes tristes pour certains personnages, car nous sentons qu'ils vont à leur perte.
On apprécie dans ces moments d'angoisses des petites touches de romances, mais rapidement, nous nous rendons compte que notre héroïne est une personne assez volage. Dans un sens, ça nous choque, mais dans l'autre, nous sommes amusés, car ça change des histoires habituelles.
Quand nous approchons de la fin, nous sentons que nous n'allons pas pouvoir quitter une seule seconde ce roman des yeux. Nous trouvons ce passage encore plus prenant et surtout nous nous demandons ce qu'il va advenir de certains personnages. Jusqu'à ces dernières phrases, nous rencontrons de nouveaux personnages dont nous ne nous serions pas doutés une seule seconde qu'ils pouvaient exister.
À la tout fin, nous sentons un sourire nous étirer les lèvres. Puis rapidement, notre sourire s'éteint et nous sentons la tristesse nous envahir pour notre héroïne.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



C'est une histoire très prenante du début à la fin. J'ai adoré les personnages, mais aussi l'histoire en général.
Maintenant que je connais l'héroïne, j'ai vraiment hâte de lire la suite (enfin de relire la suite!).
C'est une très bonne histoire d'urban fantasy et je vous la recommande.



Une note  ?



5/5


Nombre de pages  : 382

ISBN  : 978-2-8112-0092-3

Tarif  : 7€10 au format papier

Éditeur  : Éditions Milady



2 commentaires:

  1. Ah, ah, je suis une fan inconditionnelle de cette série et surtout de ses couvertures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure je suis une vraie droguée aussi j'ai déjà lu jusqu'au tome 14, 3 fois ! :-)

      Supprimer