lundi 4 juillet 2016

Le chapelet des capsules de Stanley Nagel


Synopsis



Ecriture folk. Lebowski Attitude.
Anarchie Zappée. Pétrole Humour.
Laissez-vous bénir par ces mots désaccordés.
Parions une phrase ensemble :
Devenez Belge une heure de lecture poétique.












Chronique de RV



La couverture n'est pas très belle et n'est pas mémorable non plus. Elle reste tout de même sympa, colorée et reste bien dans le thème des capsules.

Malgré quelques poèmes réussis, ce recueil de poésie moderne manque cruellement de charme.
J'ai trouvé que ceux qui traitaient du malaise de l'écrivain face au monde moderne et ses excès capitalistes étaient les plus agréables à lire. Ceux qui m'ont le plus touchée sont ceux qui traitent de la perte de sa mère et ce sont également les plus beaux.
Malheureusement, les poèmes traitant de l'alcoolisme de l'auteur sont vraiment sans grand intérêt.
Pour certains poèmes, je trouve dommage que la syntaxe soit aussi mal choisie, car ça les rend totalement incompréhensibles et très peu lisibles.
Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est le fait que l'auteur parle plusieurs fois de groupes de rock ou de punk au travers de ses poèmes.



Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Même si j'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur parle de la culture populaire dans ses poèmes, le reste est assez brouillon est simple. Et une grosse partie est vraiment sans intérêt pour moi.


Une note  ?



1,5/5


Je tiens à remercier les Éditions Chiado de m'avoir permis de lire ce recueil de poésie.


Nombre de pages  : 132

ISBN  : 978-989-51-5220-9

Tarifs  : 3€ au format numérique
           10€ au format papier

Éditeur  : Chiado Éditeur



1 commentaire:

  1. Bon, je crois que c'est clair, je vais sûrement passer à côté !

    RépondreSupprimer