lundi 2 mai 2016

Le passage de Vénus de Róbert Hász


Synopsis



En 1768, les savants du monde entier s’organisent pour observer depuis différents points du globe le prochain passage de Vénus devant le Soleil. Maximilianus Hell, éminent astronome à la cour impériale de Vienne, choisit János Sajnovics, un jeune jésuite, pour l’accompagner dans son voyage jusqu’à Vardø, en Laponie, afin d’étudier le phénomène. Leur pérégrination, au rythme de péripéties et de rencontres étonnantes, les mène de ville en ville à travers l’Europe, dévoilant la complexité des systèmes idéologico-politiques et des échanges intellectuels de ce XVIIIe siècle riche en découvertes et en mutations.

En parallèle se lit le questionnement intérieur de János. Tourmenté par la fragilité de sa vocation, le jeune prêtre affronte les tentations de la chair tout en se voyant offrir la possibilité de participer à l’édification d’un monde nouveau fondé sur le rationalisme scientifique, « une entreprise qui peut changer le cours de l’Histoire ».



Chronique de Méli




La couverture est jolie et quand nous voyons ce qu'elle représente, nous pensons de suite que ce roman va s'annoncer comme un grand voyage.

Au commencement de ce roman, nous avons beaucoup de mal à rentrer dedans. D'une part parce que l'histoire est assez spéciale, mais surtout l'écriture de l'auteur n'est pas simple. Il faut se concentrer afin de comprendre l'histoire. Une fois que nous rentrons dedans, nous arrivons pas à nous en détacher.
Nous faisons la connaissance de János et nous allons le suivre tout le long de ce roman. Nous faisons aussi la connaissance d'autres personnages aussi atypiques les uns que les autres.
Ce roman est une grande leçon d'histoire. Nous en apprenons beaucoup tout du long. Quelques passages sont assez plats et ennuyeux et, à vrai dire, pour des gens qui ne sont pas un tant soit peu intéressés par les mathématiques quantiques, c'est assez barbant. Heureusement, il n'est pas question que de cela dans ce livre, il y a aussi une jolie histoire qui nous embarque au travers de nombreux pays et d'un long voyage avec les us et coutumes de chacun d'entre eux dans le XVIIIème siècle. Tout au long de ce périple, nous ferons la connaissance de plusieurs protagonistes. Certains d'entre eux sont attachants et d'autres non. Il y a un personnage en particulier que nous ne comprenons pas et nous arrivons à le détester.
Il est surtout question de religion aussi dans ce roman. Ça pourrait être fatiguant pour certains lecteurs, mais il faut dire qu'en cette période, la religion était la chose la plus importante dans ce monde. Beaucoup de questions nous trottent dans la tête et nous arrivons à avoir de nombreuses réponses à celles-ci.
Les personnages rencontrent beaucoup de péripéties au cours de ce long voyage et nous sentons le froid nous envahir au fur et à mesure qu'ils touchent à leur but.
Une fois que nous arrivons à la fin, nous comprenons enfin ce qu'il se passe et nous avons beaucoup de réponses à nos nombreuses questions.
La fin nous fait grandement sourire et nous terminons sur cette dernière note.



Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



C'est un roman assez compliqué qui demande une certaine concentration et si on veut une lecture détente, c'est cuit.
Sinon, l'histoire est très originale et j'ai beaucoup aimé les personnages et tous les lieux que l'auteur a décrits dans son roman. Aussi, j'ai beaucoup appris dans ce livre, surtout sur l'histoire, ce qui est vraiment intéressant.
Je l'ai bien aimé, mais sans plus malheureusement.


Une note  ?



2,5/5


Je tiens à remercier les Éditions Viviane Hamy pour m'avoir permis de lire ce roman.


Nombre de pages  : 337

ISBN  : 978-2-87858-621-3

Tarif  : 22€ au format papier

Éditeur  : Éditions Viviane Hamy



1 commentaire: