mardi 1 mars 2016

L'apiculteur de Bonaparte de José Luis de Juan


Synopsis



« Bonaparte pensait aux abeilles. Que se passerait-il si, à l’approche de juin, les légions d’ouvrières, avides de nectar, abandonnaient les ruches et ne trouvaient que des fleurs rachitiques où fourrer leurs longues trompes ? Larves, nymphes, faux-bourdons et reines mourraient par milliers. Décimées, comme ses troupes entre Smolensk et la Moskova. Comment n’avait-il pas prévu que les pâturages russes étaient trop verts pour les chevaux de Silésie et qu’il n’y avait presque pas de moulins dans le Korvo, où moudre le grain pour la troupe ? » Printemps 1814. Sur l’île d’Elbe, nul ne connaît l’intérêt de N. pour les abeilles, excepté Pasolini ; dès les premières victoires, l’apiculteur a perçu le lien magique qui unit les insectes au stratège hors de pair. Au fil des ans, la justesse de ses « décryptages apicoles » des batailles du grand Corse l’a convaincu que l’esprit de la ruche était la clef pour comprendre la vie et l’action de Bonaparte. Cette connaissance occulte qu’il possède de N. en fait le rouage essentiel de la conspiration fomentée par la Société bonapartiste toscane, qui vise à faire de l’empereur déchu, et revenu à ses origines, l’incarnation du Risorgimento de l’Italie.



Chronique de Méli



La couverture est très représentative de l'histoire.

Quand nous commençons ce livre, nous partons dans le monde des abeilles. L'écriture de l'auteur peut paraître un brin compliquée au début, mais nous nous familiarisons avec au fur et à mesure que nous avançons dans l'histoire.
Nous en apprenons beaucoup sur Bonaparte et Pasolini. Au premier abord, nous pensons que le second personnage est quelqu'un de simple et d'aimant. Nous nous posons beaucoup de questions sur lui et Bonaparte, car certains passages sont assez ambigus et nous avons les réponses un peu plus tard dans cette histoire.
Pour ceux qui ne s'intéressaient pas forcément à l'histoire auparavant, ce livre est une vraie petite merveille pour les connaisseurs de Bonaparte. Nous le retrouvons sur l'île d'Elbe et nous comprenons qu'il était très attaché aux abeilles.
Hormis cela, nous comprenons que c'est une stratégie et un pouvoir de les montrer à l'ancien empereur. Bien évidemment, nous nous creusons quand même pas mal la cervelle là-dessus vu que l'auteur a une écriture assez difficile, mais nous arrivons à comprendre où il veut réellement aller.
La fin est très surprenante. Nous sommes heureux de voir que nous nous étions trompés sur une personne de ce roman et nous sommes stupéfaits de voir ce qu'il fait réellement.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



L'histoire est vraiment originale. Je ne suis pas une fervente assidue d'histoire en général, mais j'ai trouvé très intéressant de voir le rapport entre Bonaparte et les abeilles.
J'ai trouvé l'écriture de l'auteur assez compliquée, mais très poétique.
Pour les amateurs d'histoire, ce livre est fait pour vous.


Une note  ?



4/5


Je tiens à remercier les Éditions Viviane Hamy pour m'avoir permis de lire ce livre.


Nombre de pages  : 110

ISBN  : 978-2-87858-618-3

Tarif  : 8€ en papier

Éditeur  : Éditions Viviane Hamy



1 commentaire:

  1. Oooh j'aime bien, ça a l'air vraiment intéressant ma belle, merci beaucoup pour la découverte !

    RépondreSupprimer