jeudi 18 février 2016

Les Crèvecoeur : Édith de Antonia Medeiros


Synopsis



Germain Crèvecœur, l’un des plus grands créateurs de chaussures pour femmes du xxe siècle, vient d’être retrouvé pendu. L’artiste adulé, mais pourtant tristement solitaire, lègue tous ses biens à son fils caché, Raphaël. Ces richesses comprennent une maison étrange aux murs couverts de souliers féminins et des lettres dans lesquelles le défunt dévoile le roman de sa vie ainsi que ses plus terribles secrets… Tout commence en 1915, avec Édith, femme magnifique et forte, mariée malgré elle à Romain et secrètement amoureuse d’Hektor. Le premier est un cordonnier fétichiste et dangereux, le second un soldat allemand de la Grande Guerre, ennemi de la patrie. Mais l’amour, apatride, se joue des frontières comme des convenances. Entre passions et intrigues familiales, la saga des Crèvecœur est un hymne à la beauté féminine autant qu’un voyage dans le cœur meurtri d’un homme à la sensibilité unique, qui pensait soigner son âme au fond d’une bottine pour dame.




Chronique de Méli




La couverture est très belle et colle tout à fait aux années dans lesquelles se déroule l'histoire.

Quand nous commençons ce livre, nous sommes tout de suite plongés dans une histoire assez tragique. Nous sommes tristes dès le départ et nous nous nous demandons ce qu'il va se passer par la suite. Nous sommes empreints de curiosité pour ce qu'il se passera et nous avons hâte de continuer.
Nous faisons la rencontre de Raphaël et comprenons rapidement qui est Germain par rapport à lui. Ce que nous ignorons par contre, c'est qui est réellement Germain. Nous sentons que c'était un homme bon et dans un sens, nous sommes tristes de le voir dans sa situation dès le début.
Ce qui nous intrigue beaucoup, c'est le rapport entre Germain et la vie d'Édith. Nous en savons autant que Raphaël dans sa vie présente et à vrai dire, ça nous travaille beaucoup.
Nous apprenons au fur et à mesure qui est Édith et nous apprenons ce qu'est sa vie. Nous sommes tristes de voir ce qu'il se passe et triste pour Édith. Un personnage tout en particulier nous énerve tellement il est égoïste et malsain. Nous le prenons tout de suite en grippe et nous avons du mal à le supporter.
Quand nous voyons un événement, nous sommes heureux de voir ce qu'il se passe. Sous les airs de guerre, nous trouvons du bonheur et de l'amour ce qui est parfait pour égayer cette période.
Rapidement, nous sommes inquiets de voir ce qui se déroule. Nous nous demandons quel sera le destin d'Édith.
Même si c'est un roman contemporain, nous sommes intrigués tout le long du roman et nous voulons toujours en savoir plus.
La fin est très belle et nous avons hâte de connaître la suite de cette saga familiale dans le monde des chaussures pour femmes.


Est-ce que j'ai aimé ce livre  ?



Ce fut une très belle découverte. Je ne me serais pas attendu à être autant happée par ce roman et je vous le recommande entièrement.


Une note  ?



4/5


Je tiens à remercier les Éditions La Bourdonnaye pour m'avoir permis de lire ce livre.


Nombre de pages  : 192

ISBN  : 978-2-8242-1122-0

Tarifs  : 14€ en papier

               4€99 en numérique

Éditeur  : Éditions La Bourdonnaye



2 commentaires:

  1. Je suis totalement amoureuse de la couverture, elle me fait vraiment penser à un livre ancien ! Et c'est sans compter ton avis, qui me donne super envie de découvrir ce roman :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est splendide et retrace parfaitement cette époque. N'hésite surtout pas à le lire :-)

      Supprimer