mercredi 27 mai 2015

Moi Lou, 17 ans, recherche prince charmant de Florence Aprin



Synopsis



« Il me faut tenir bon. Il me faut résister à la tentation de m’enfuir en courant. Loin, très loin de cet enfer. Mes vieux n’ont rien remarqué, ils sont tellement centrés sur leur nombril, aveuglés par leur haine, leur rage, qu’ils en ont oublié leurs enfants, pris en otage dans leur guerre. Et nous, on meurt à petit feu, en silence, discrètement… Mais moi, j’ai décidé de vivre et pour leur survivre, je sais que je dois fuir… »

Lou, dix-sept ans, est prise au piège avec ses quatre frères et sœur, entre une mère alcoolique, dépressive, un brin frappadingue et un beau-père invisible. Une famille sur le point de s’autodétruire que Lou porte à bout de bras depuis des années. Alcool, dépression, internement de sa mère, disputes violentes et destructrices, galères avec ses mecs, voilà le quotidien de Lou. Pourtant, Lou encaisse tout car elle croit. Oui, elle croit au pouvoir de l’amour qui dure toujours et au Prince Charmant qui viendra la sauver de ce chaos.



Chronique de Méli



La couverture est drôle, belle et jeune. Quand nous voyions cela, nous avons qu’une hâte, c’est de commencer le roman. Ce qui nous donne également envie, c’est le résumé, car nous sentons que c’est une histoire fragile et prenante rien qu’en le lisant.


Dès le départ, nous sentons que cette histoire va nous chambouler.
Nous suivons la jeune héroïne Lou. Une jeune femme courageuse malgré tout ce qu’elle endure chez elle. Grâce à l’auteure, nous ressentons dans la narration de Lou, dans quel environnement elle vit, les insultes, les mots pas très développés, la peur, l’angoisse… C’est une jeune femme très intelligente, qui ne s’apitoie pas sur son sort, elle se bat pour avancer dans la vie et elle à la tête sur les épaules. Elle essaye de trouver son prince charmant comme toutes les jeunes filles de son âge, elle vit déception sur déception. Nous avons mal au cœur de voir tout ça lui arriver, elle n’a pas de chance dans la vie.
L’auteure nous fait voir sans aucun tabou les pires aspects des familles. Entre , alcoolisme, mensonges, insultes, coups portés, pédophilie, dépression, homophobie… tout y est, et nous plongeons dans une réalité hors du commun. Grâce à ça, nous sommes encore plus happés dans ce récit et nous voulons en savoir toujours plus. Nous voulons savoir ce que va devenir Lou, ce qui va lui arriver, car nous avons très peur pour elle.
Nous la suivons partout, dans les divers pays où elle se rend, dans tous ces moments passés en compagnie de ses petits amis, ces moments avec ses amis et son cousin. Nous les trouvons très attachants ce qui n’est pas le cas de ses parents. Nous avons qu’une envie, c’est de les secouer et leur montrer qu’ils sont en train de détruire la vie de leurs enfants avec leurs bêtises.
Lou, pour sa part est très humaine, et même si elle est fatiguée psychologiquement de tous ces problèmes familiaux, elle va de l’avant pour ses frères et sœurs ce qui est touchant. Elle a un cœur énorme, une envie d’avancer dans sa vie vers le positif et laisser loin derrière le négatif. Nous apprenons en même temps qu’elle une chose horrible. Déjà que nous détestions ses parents, mais là, quand nous apprenons cette chose, nous avons envie de les torturer. Mais, grâce à ça, Lou sait quoi attendre d’eux dans sa vie… c’est-à-dire rien du tout.
Vers la fin de cette histoire, nous sourions enfin. Nous voyons un peu plus de lumière dans la vie de Lou. Mais bien vite, le mal la rattrape et nous sommes très tristes. Nous avons le cœur en bouillie et les larmes qui perlent au bord des yeux.
À la tout fin, nous retrouvons le sourire et nous voyons un merveilleux moment pointer le bout de son nez pour Lou.
Nous avons qu’une hâte, connaître la suite !


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Ce fut une merveilleuse découverte et un gros coup de cœur !
Je suis ravie qu’Isabelle m’ait encouragé à lire ce très beau récit, car je serais passé à côté d’une pépite !
J’ai été touchée par Lou et sa force d’avancer dans sa triste vie.
Je n’ai qu’une hâte, c’est de lire la suite, car je suis restée sur ma faim !


Une note ?



5/5


Je tiens à remercier les Éditions Persée pour m’avoir permis de lire ce merveilleux roman et Florence Aprin pour sa gentillesse.


Nombre de page : 227

ISBN : 978-2-8231-0118-8

Format : Papier

Éditeur : Éditions Persée



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire