mercredi 11 mars 2015

Le prince charmant est infidèle d’Ondine Khayat


Synopsis



Il était une fois une magnifique princesse, prénommée Cathy, qui vivait un conte de fées avec son prince charmant, Ben, dans leur ravissant château F3 parisien. Mais bizarrement, les contes de fées ne précisent pas que le prince charmant est parfois infidèle ! D’ailleurs, Ben cache bien son jeu : c’est en fait un séducteur compulsif, qui carbure à la vodka-orange. Jusqu’au jour où la mort de sa mère le plonge dans une terrible crise existentielle.
Son chemin croise alors celui de Claire, une coach-thérapeute déjantée, qui lui lance un défi : accepter de Cathy ce qu’il se permet lui-même. Pour Ben, le cauchemar commence… Il va se retrouver dans des situations désopilantes qui l’obligeront à voir les choses en face : si le prince charmant est infidèle… la princesse peut l’être aussi !



Chronique de Méli



La couverture est belle et nous fait penser à un roman de chick-lit au premier abord. Le titre est attrayant et nous donnes envie de savoir ce qui se cache dans ce roman.

Dès le départ, nous voyons que le texte est aéré avec des chapitres assez courts ce qui nous motive encore plus à le lire.
En commençant cette histoire, nous nous trouvons plongés dans la vie de notre personnage principal Ben et nous savons tout de suite à quelle personne nous avons affaire. Quand nous voyons qui il est, nous sommes intrigués de voir où va nous conduire cette histoire mais nous comprenons très vite que ce ne sera pas un coup de cœur.
L’histoire, dans le premier tiers de ce roman, est assez lente, plate et nous sommes assez déçus car nous nous attendions à plus de moments humoristiques. Le personnage principal nous énerve pas mal. Bien que nous comprenions un peu que sa vie n’est pas facile, nous ne comprenons pas pourquoi il détruit tout ce qu’il a de bon dans la vie. Le personnage secondaire aussi est énervant avec ses petites manies, sa vie de dictateur avec son compagnon et en plus de ça, c’est une personne égoïste tout comme Ben, en gros, il n’y a pas un personnage pour rattraper l’autre, ce qui est vraiment navrant.
Par la suite, nous arrivons plus facilement à rentrer dans l’histoire et ça devient un peu plus rocambolesque. Même si nous n’arrivons toujours pas à apprécier les deux acolytes, nous avons droit à quelques rebondissements mais rien de toujours extraordinaire. L’auteur parle sans arrêt de leurs expériences sexuelles, des moments où ses personnages plongent dans l’alcoolisme et dans la débauche. Dans une vie totalement différente l’une de l’autre, en gros rien du tout n’est compatible entre eux deux. On parle d’humour à la quatrième de couverture, mais nous sommes vite déçus car, certes, il y a des petits moments sympathiques mais rien de très humoristiques. Arrivés vers la fin du roman, nous nous attendions à une chose un peu moins courue d’avance. Ça nous confirme juste que nos deux personnages ne sont vraiment pas compatibles mais ils sont aussi aveugles et naïfs l’un que l’autre.

Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Même si j’ai aimé quelques passages de ce livre, je m’attendais largement à mieux de la part de l’auteure. Ondine Khayat m’avait habitué à mieux avec son précédent roman Debout les vieux ! que j’avais adoré, mais là, quel ennui ! Je n’ai pas trouvé ce roman très humoristique, je suis franchement déçue.


Une note ?



1.5/5


Je tiens à remercier les Éditions Michel-Lafon pour m’avoir permis de lire ce roman.


Nombre de pages : 332

ISBN : 978-2-7499-2514-1

Format : Papier

Éditeur : Éditions Michel-Lafon



1 commentaire: