mardi 3 février 2015

AmeriKKKa tome 9 Cauchemar Californien de Roger Martin et Nicolas Otero


Synopsis



Quand la justice est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angéla Freeman et Steve Ryan. Sud de la Californie : dans ce nouveau Far-West, les gangs armés font régner leur loi. Steve y infiltre un groupe de motards extrémistes... Une mission très dangereuse.










Chronique de Méli



La couverture est belle, attrayante avec de jolies couleurs. Pour des férus de motos, cette bande dessinée nous donne entièrement envie.

Dès le début de cette histoire, nous sommes entièrement plongés dedans. Nous sommes captivés par l’histoire mais aussi par les dessins qui sont très bien faits et pour certains cas très explicites. Donc comme vous vous doutez, cette bande dessinée n’est pas à mettre entre toutes les mains et, en plus, l’histoire est assez complexe pour un enfant, donc à exclure pour eux. 
Nous appréciions le personnage principal dès le commencement et plus nous faisons défiler les pages, plus nous nous attachons à lui. Nous sommes plongés dans une histoire policière infiltrée aux côtés du personnage principal. À de nombreux moments, nous avons assez peur que sa couverture soit trop visible et qu’il se fasse prendre.
Certains personnages nous écœurent, car ils se croient tout permis. Nous sommes presque heureux de voir que ceux-ci ne sont pas super gentils et que nous avions bien  fait de nous méfier d’eux.
Nous sommes un peu déçus de voir comment est dessiné la bimbo de l’histoire car c’est vraiment très caricaturé et ça enlève du charme à cette bande dessinée. Mais nous sommes vite stupéfaits de voir qui se cache réellement sous cette charmante jeune femme.
L’action finale est très angoissante et nous avons peur que tout tourne mal. Le dénouement final est très bien fait, peut-être un peu court mais sympathique.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



L’histoire est prenante et les dessins bien fait. Ce que je regrette, c’est que ce soit trop rapide à la fin et aussi le dessin de la jeune femme qui est vraiment caricatural. Sinon c’est une très bonne bande dessinée et il n’y a pas besoin de lire les tomes précédents pour comprendre l’histoire.
Pour les jeunes adultes et adultes, je vous invite à le lire !


Une note ?


4/5


Je tiens à remercier Babelio et les EP Éditions pour m’avoir permis de lire cette bande dessinée.


Nombre de pages : 48

ISBN : 978-2-8893-2008-0

Format : Papier

Éditeur : EP Éditions



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire