lundi 15 décembre 2014

Moi, Miossoty, Cubaine, ou le choix d’une vie de Isabelle Mazeline


Synopsis



D'une rencontre brève a surgi une belle amitié. Tout débute ainsi : Miossoty, Cubaine, est désireuse d'améliorer ses capacités linguistiques avec Isabelle. Elles commencent à faire connaissance, à se confier des secrets et surtout à s'entraider l'une l'autre. Et tout cela à 10 000 kilomètres de distance, par mail. En effet, Miossoty aspire à quitter Cuba pour s'installer au Canada, mais la tâche n'est pas des plus simples… Moi, Miossoty, Cubaine ou le choix d'une vie est une biographie épistolaire, dans laquelle est raconté le combat de Miossoty pour offrir à ses enfants une vie meilleure, loin de la dictature. À travers un tableau émouvant de l'amitié avec cette jeune femme, est décrite la vérité de la dictature du régime cubain avec ses aléas quotidiens.



Chronique de Méli



La couverture est simple mais jolie et nous savons que nous allons voyager hors de notre pays.

Dès les premières phrases, nous sommes plongés dans l’histoire (qui, je précise est bien réelle !). Dans ce roman, l’auteur nous dévoile tous les échanges qu’elle a entretenus avec Miossoty et nous distinguons parfaitement la partie narration de son histoire.
L’amour que porte l’auteur pour Cuba est très grand. Nous admirons sa gentillesse pour les personnes qu’elle côtoie et sa disponibilité. C’est une femme au grand cœur  qui s’inquiète pour Miossoty.
Au travers de cette histoire, nous comprenons comment vivent les Cubains. Nous nous rendons compte que ce n’est pas tous les jours facile et que, là-bas, les administrations ne fonctionnent pas du tout comme chez nous. Au travers des péripéties que Miossoty et sa famille ont dû endurer, nous ressentons tout l’amour qu’ils ont entre eux et surtout l’amitié qui prend de plus en plus de place entre elle et Isabelle.
Il y a quelques passages où des échanges se font en Espagnols. Pour ceux qui ont appris cette langue, ne serait-ce qu’un peu, c’est assez simple à comprendre, mais il est vrai que pour ceux qui ne l’ont pas appris, c’est assez compliqué à traduire, et ça pourrait déstabiliser quelques personnes. Mais, ces moments ne sont pas les piliers principaux de cette histoire et on peut la continuer facilement sans les lire.
On voit évoluer l’amitié entre Isabelle et Miossoty au fur et à mesure que nous tournons les pages de cette belle histoire et nous sommes heureux de constater qu’à ce jour, tout est encore intact et encore plus fort qu’auparavant.
Nous sommes touchés de voir à quel point Isabelle se livre dans cette histoire, elle aurait pu enlever ces passages difficiles, mais non, elle a décidé de nous laisser tout dans les moindres détails et c’est-ce qui fait de cette histoire un très bon roman. Les fautes de Miossoty sont drôles et normales pour une Cubaine qui apprend notre langue qui n’est pas simple à écrire.
Les moments de joie sont nombreux. Isabelle vit les mêmes choses que Miossoty au travers de leurs échanges par courriels et nous sentons une frustration grandir au fur et à mesure, de ne pas pouvoir aider encore plus Miossoty et sa famille.
La fin est très réjouissante, remplie de tendresse et d’amitié au-delà des frontières.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



J’ai totalement adhéré à cette jolie histoire ! C’est très émouvant, rafraîchissant et c’est surtout une belle leçon d’humanité. Grâce à Isabelle, j’ai pu voyager à Cuba tout en restant chez moi. Je me suis rendu compte que beaucoup de choses étaient hallucinantes pour les Cubains et que nous nous plaignons de nos systèmes administratifs mais les leurs sont encore pire que les nôtres.
C’est vraiment un livre que je vous recommande !


Une note ?



4.5/5


Je tiens à remercier l’auteur, Isabelle Mazeline pour m’avoir fait découvert son roman et aussi Miossoty, sans qui, cette histoire n’aurait pas existé !


Nombre de pages : 370 

ISBN : 978-2-332-73816-5

Format : E-book PDF

Éditeur : Édilivre



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire