jeudi 9 octobre 2014

Derrière la dune de Odile Marteau Guernion


Synopsis


L'inspecteur Anna Le Goff, jeune diplômée, décide de rentrer dans sa région natale. Son arrivée dans un commissariat breton va quelque peu chambouler ses occupants. Les relations avec le commissaire Renoult, personnage misogyne et détestable, se révèlent d'emblée compliquées. Anna, pour sa première enquête, est confrontée à l'inertie de son supérieur hiérarchique. Son énergie et sa volonté d'avancer sont mises à rude épreuve face à l'énigme de la disparition du mari de Sarah Montalbert, enterré depuis trois mois. La mort n'ayant pas été déclarée suspecte, les circonstances, à priori ne permettent pas d'ouvrir une enquête. Mais des lettres étranges retrouvées au domicile du défunt, le comportement intrigant du beau-père de la veuve vont finalement entraîner Anna en quête de la vérité. Le fait de fouiller dans le passé va confronter Anna à des secrets de famille se mêlant à sa propre histoire...



Chronique de Méli


La couverture est jolie mais nous nous imaginons que ce roman est de genre littérature générale plutôt que polar ce qui est assez déstabilisant pour le lecteur.

Nous commençons ce thriller en nous disant que l’auteur s’est trompée sur une chose dans son roman. Mais ensuite quand nous continuons, nous nous apercevons bien vite qu’elle nous embarque dans une histoire datant de plus de quarante ans. Nous sommes amusés de voir que les technologies de cette époque n’étaient pas les mêmes et cela fait plaisir de voir quels étaient les véhicules de l’époque.
Bien que cette histoire se déroule dans le siècle précédent, nous retrouvons la même intrigue et nous partons dans les recherches de notre héroïne principale.
Nous avons « plusieurs » enquêtes qui entourent cette jeune femme et nous sommes intrigués de savoir comment les choses vont être tournées.
En avançant dans le roman, nous avons des doutes sur la culpabilité du meurtrier et nous avons malheureusement raison. Même si nous trouvons l’histoire très prenante et très simple à lire, nous sommes un peu déçus de nous douter rapidement de qui est le meurtrier. Cependant, même si nous le savons depuis un peu plus du milieu de ce roman, toute l’histoire autour de ce personnage est très bien conçue et nous sommes heureux de ne pas nous douter de pourquoi il a fait cela.
Pour un autre personnage, nous nous serions pas doutés qu’il soit ce genre de personne et nous sommes stupéfaits qu’il ait pu trahir la confiance de plusieurs protagonistes.
Quant à l’histoire qui tourne autour de notre héroïne, nous sommes assez attristés dès le début pour elle tellement cette personne a souffert. Dans ses malheurs, elle a su se forger une énorme force de caractère. Nous sommes épatés de voir comment elle parle à ses sous-fifres et elle nous démontre sa volonté d’imposer la féminité dans ce monde de testostérone. Elle a un gros cœur et nous sommes très ému de voir sa vraie personnalité hors de sa profession.
La fin, bien que nous la connaissions pour un personnage est touchante et ne nous laisse pas du tout sur notre faim.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



C’est une très bonne lecture qui a su me transporter dans les années soixante dix. L’écriture moderne alliant cette différence de temps n’est pas commune et j’ai beaucoup apprécié cette originalité.
Je ne peux que vous encourager à le lire.


Une note ?


4/5


Je tiens à remercier Odile Marteau Guernion pour m’avoir permise de lire son roman.


Nombre de pages 238

ISBN : 978-2-332-689634

Format : E-book E-pub

Éditeur : Édilivre



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire