mercredi 24 septembre 2014

The ghost de Thieum



Synopsis



The ghost ou les aventures de trois potes qui décident de faire le buzz sur internet.
Délinquants de la route au dernier degré, motards sauvages et insoumis, ils résistent encore et toujours à l’envahisseur !




Chronique de Méli


La couverture est très drôle et donne un réel aspect de ce que contient cette bande dessinée. Nous voyons un motard vêtu de noir devant sa moto noire également faire ses besoins sur les bottes d’un gendarme.
Sous forme de petites histoires disposées à chaque page de cette bande dessinée, l’auteur nous fait rire du début à la fin avec de l’humour motard.
Nous voyons dans toute sa splendeur les bêtises que peuvent faire les motards et tout ce qu’ils peuvent faire pour éviter la police et la gendarmerie.
Quand ils sont en groupe, ou plutôt en bande, ils nous font encore plus rire car il n’y en a pas un pour rattraper les âneries des autres.
Le pire, c’est que, quand on lit cette bande dessinée, au fil des pages que nous tournons, nous nous rendons compte que tout ce que font ces motards, au moins un l’a déjà fait et les autres ont pensé à les faire. Bien sure, tout est très caricatural, mais dans le fond, une part de réalité subsiste.
Les dessins sont excellents ! On s’amuse beaucoup de voir tous les personnages avec de gros yeux. On voit que l’auteur est passionné par les motos car c’est ce qu’il caricature le moins.
L’auteur est bien motard et nous le confirme en nous donnant une photo de lui nu, –––enfin sauf les bottes et les gants bien surs-– sur une moto en train de faire un burn (pour les non-motards : burn = brûler son pneu arrière).
À la fin, l’auteur nous dispache des petits dessins et dans ceux-ci nous voyons qu’il est fan de Valentino Rossi (nb : grand pilote de grand prix moto). Il se caricature également dans ses dessins ce qui est vraiment drôle et nous voyons que cet auteur ne se prend pas du tout au sérieux.
La quatrième de couverture nous confirme bien qu’il est un grand fan de Valentino Rossi car à la place de l’ISBN qui se trouve également sous le code-barres de chaque livre, on y trouve que le numéro 46 répété (qui est le numéro de la moto de ce grand pilote).


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?


Grande fan de bande dessinée et de moto car motarde (bon d’accord en tant que sac de sable mais ça compte quand même !), j’ai adoré ce premier ouvrage papier de Thieum. Je le suivais déjà sur sa page Facebook, donc je savais à quoi m’attendre dans ce tome mais j’ai vraiment adoré. C’est décalé, que dis-je totalement décalé et très motard ! Je vous encourage à le lire car cet auteur à du talent et vous allez bien rigoler.


Une note ?


5/5


Nombre de pages : 77

ISBN : 4644646464646 (ah non ça c’est celui de Valentino)

Format : Papier

Éditeur : Thieum (Je mettrais bien l’éditeur que Thieum a choisi mais cela ne conviendrait pas à de jeunes enfants!)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire