lundi 25 août 2014

Magasin Général tome 6 Ernest Latulippe de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp


Synopsis



En l’absence de Marie, dont personne ne sait si et quand elle reviendra de Montréal, Serge a pris la décision de s’occuper désormais de son commerce. C’est qu’il faut bien approvisionner Notre- Dame-des-Lacs, qui manque de tout depuis que son Magasin Général est tombé en déshérence. Malheureusement, ce n’est pas si simple. Les fournisseurs de Saint-Simon, qui n’accordaient leur confiance qu’à Marie, refusent de faire crédit à Serge. La tension monte au village, scindé en deux camps : ceux qui regrettent Marie (surtout les hommes) et ceux qui sont heureux qu’elle soit partie (surtout les femmes), ne lui pardonnant pas d’avoir « fauté ».
Pendant ce temps, Marie s’amuse comme une folle à Montréal, sort et multiplie les amants. Mais elle est nostalgique du village…



Chronique de Méli



Une fois de plus, comme pour les tomes précédents, la couverture est très belle et les couleurs bien choisies. Nous voyons deux pirogues sur une rivière, avec chacune d’entre elles, deux personnes à leurs bord en train de pagayer.  Autour d’eux, nous voyons des arbres avec des feuilles couleurs d’automne.

Nous commençons ce tome pile poil à la suite du tome précédent, et même si cela fait longtemps que nous l’avions lus, nous comprenons tout de suite ce qu’il s’y passe car c’est très simple à comprendre.
Le début de cette histoire est une véritable pagaille et bien que nous nous doutions que cela allait arriver, nous n’imaginions pas que ce serait à ce point. La folie est d’actualité à Notre-Dame-des-Lacs et un seul personnage devra assumer toute la nervosité de ces nombreux villageois.
Nous voyions deux visions de l’histoire. Une qui se passe à Montréal et une autre à Notre-Dame-des-Lacs et par la suite nous retrouverons tous nos personnages dans le petit village. À Montréal, la vie n’est pas du tout la même que dans un petit village isolé et c’est intéressant de voir les architectures des nombreux bâtiments et la manières dont-ils vivent. Mais nous sentons que certains de nos personnages ne sont pas heureux et vont le faire ressentir dans les expressions de leurs visages.
Les chamailleries vont bon train dans le petit village de Notre-Dame-des-Lacs  et beaucoup de personnes se rendent compte qu’il ne faut pas blâmer autrui surtout quand la personne en question est la pièce maîtresse du village. On sent revenir la joie dans le village mais la rancune est forte et les inquiétudes sont nombreuses. Le sourire revient et la vie reprends son court.
Les rebondissements sont nombreux dans ce tomes ce qui nous fait accrocher encore plus à cette histoire. Les amoureux des animaux auront un peu de tristesse mais un rebondissement n’est encore une fois de plus, pas à exclure. Nous voyions nos personnages s’affirmer et changer carrément de caractère, ce qui est très attractifs et donne plus de goût à cette bande dessinée. La fin est beaucoup plus joyeuse que le tome précédent et c’est avec grand plaisir que nous allons continuer à lire cette saga.
Les dessins sont toujours aussi beaux et jouent un très grand rôle dans cette fabuleuse série.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Une fois de plus c’est un coup de cœur !
Toute cette histoire m’a fait vivre à cent à l’heure en compagnie des personnages de Notre-Dame-des-Lacs ce qui m’a fait grand plaisir.
Vivement la suite !


Une note ?


5/5


Nombre de pages : 72

ISBN : 978-2-203-02616-2

Format : Papier

Éditeur : Casterman



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire