samedi 2 août 2014

Evil Eater tome 1 de Issei Eifuku et Kojino


Synopsis



Dans un Tokyo futuriste, les dernières découvertes scientifiques permettent de ramener les morts à la vie. Le hic ? Pour chaque personne qui revient, une autre doit être sacrifiée. Les autorités ont donc décidé de réserver cette avancée technologique au système judiciaire : désormais, on peut condamner les meurtriers à mort pour ressusciter leurs victimes. Mais les revenants, les Returners, comme on les appelle, sont souvent contaminés par un « bug », une anomalie psychologique qui exacerbe les sentiments négatifs.

Jalousie, haine, colère, désir de vengeance font parfois d’eux des bombes à retardement plus dangereuses encore pour la société que les criminels envoyés à l’échafaud… Pour désamorcer ces situations potentiellement catastrophiques, le gouvernement utilise des fonctionnaires d’un genre nouveau, les Sorceristes, capables de plonger dans la conscience des malades et de déraciner le mal qui les ronge.                                                                             Les agents Nagumo et Amagi sont de ceux-là. Et                                                                            ils n’ignorent pas le subconscient de leurs cibles                                                                         peut aussi devenir un piège mortel…


Chronique de Méli



La couverture n’est pas très attirante de part ses couleurs. On voit un homme et une jeune femme regarder dans notre direction, ils sont dessinés dans des teintes basiques en partant du gris foncé pour atteindre le blanc ce qui ne donne pas forcément envie de lire ce manga. Mais, heureusement que la quatrième de couverture est présente pour nous intriguer et nous donner envie de le lire.

Nous commençons ce manga en voyant de jolis dessins. Ils sont créés comme des mangas télévisés et cela ravi le lecteur.
Sur toute sa longueur, nous suivons six affaires que nos deux Sorceristes vont devoir traiter. Nous apprenons à connaître chacun d’eux à travers chaque histoire et bien qu’au début nous pensions qu’un des personnages était assez fatiguant, par la suite, nous comprenons pourquoi il est comme cela et nous arrivons même à être très triste pour lui.
Nous voyageons dans le subconscient des personnes, voir ce qui les traumatisent et leurs pires cauchemars. C’est assez plaisant de voir  plusieurs visions de différents personnages dans ce manga et cela donne vraiment envie de le poursuivre.
Des choses assez spéciales se déroulent pour un des deux Sorceristes et le lecteur ne comprends pas forcément pourquoi l’auteur à ajouté cela à son personnage.
Quand nous comprenons à certains instants l’histoire, a d’autres moment, nous sommes vite perdus et nous sommes vite triste de voir que les auteurs cherchent à aller trop loin dans leur histoire. On comprends le plus gros de l’histoire ce qui est pas mal, mais quand arrive la fin, nous sommes déçus de ne pas avoir compris l’autre moitié de ce manga.
La fin est troublante et juste pour un personnage, nous voulons continuer cette saga pour savoir ce qu’il advient de celui-ci.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



C’est un livre en dents de scie et c’est assez décevant. J’ai été mitigée tout le long. Quand je croyais pouvoir comprendre l’histoire, deux secondes après je ne comprenais plus rien et c’est devenu vite frustrant et énervant. Heureusement que les dessins sont superbes et que j’ai appréciée un personnage sinon ce manga aurait vraiment eu une mauvaise note.


Une note ?



2.5/5


Je tiens à remercier Babelio et les Éditions KI-OON pour m’avoir permise de lire ce manga.


Nombre de pages : 210

ISBN : 978-2-35592-671-6

Format : Papier

Éditeur : KI-OON



4 commentaires:

  1. Peut-être plus d'éclaircissements dans le 2, tu n'as plus qu'à le lire ! (le résumé m'attire également)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'espère mieux comprendre dans le tome 2 !

      Supprimer
  2. Je viens de terminer la série et je suis un peu déçu par la fin. Beaucoup de points sont restés sans réponses et laissent ainsi un arrière goût de bâclé. Ça mériterait une suite. Le scénario et les dessins sont bons et ça fait justement davantage rager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est franchement dommage ! Du coup je n'ai pas trop envie de lire la suite :-(

      Supprimer