vendredi 25 juillet 2014

Péchés mignons tome 4 de Arthur de Pins et Maïa Mazaurette


Synopsis



Trahison au royaume des éternels célibataires : les meilleurs amis d’Arthur et de Clara se passent la bague au doigt.
Du moins ils essaient.
D’enterrements de vie dissolue en essayages de robe fendues, d’alliances en manigances, des vœux de chasteté aux couteaux tirés, la préparation du mariage vire au cauchemar. On dit que les histoires d’amour finissent mal : dans Péchés Mignons, elles commencent tout aussi mal.
Au fait… que fait Clara dans le lit d’Arthur ?









Chronique de Méli



La couverture est très colorée et on y voit sur quatre images différentes les quatres personnages principaux de ce tome.


On commence ce tome avec un début d’épilogue qui donne envie de savoir ce qui est arrivé avant pour pouvoir le comprendre entièrement.
Du début à la fin de l’histoire nous suivons nos deux intrépides Arthur et Clara qui sont dégoûtés que leurs amis se marient. Ils vont nous faire rire avec un pari qu’ils font entre eux pour ne pas faire l’amour une seule fois avant le dit mariage. C’est bien drôle parce que nos deux jeunes gens ne peuvent pas se retenir d’y penser et ils vont tout faire chacun de leur côté afin que l’un ou l’autre perde le pari ce qui est très amusant car ils passent par des moyens très tordus.
Pour les enterrements de vie de jeune fille et de garçon, beaucoup de choses vont venir perturber les plans de nos deux personnages principaux et vont devoir passer outre.
Jusqu’à la fin ils vont mettre la zizanie et nous ne pouvons qu’en rire.
Arrivés à quelques pages de la toute fin, nous comprenons pourquoi l’aperçu de l’épilogue est aussi intriguant et nous ne pouvons nous empêcher de rire quant à tout ce qu’ils ont fait pour tout saccager.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Ce tome est vraiment très drôle. L’histoire est riche en rebondissements et la fin m’a fait beaucoup sourire.


Une note ?


5/5


Nombre de pages : 48

ISBN : 978-2-352070-25-2

Format : Papier

Éditeur : Fluide G



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire