lundi 28 juillet 2014

Les passagers du vent tome 6 La petite fille Bois-Caïman Livre 1 de François Bourgeon


Synopsis




Pour se venger et fuir, Isa choisit l’exil.
Passagère du vent sur les routes océanes, elle subit les guerres, rencontre les prisons et découvre l’horreur des traites négrières qui assurent l’enrichissement des Amériques et des Antilles.
À jamais éprouvée par toutes ces expériences, Isa n’en aime pas moins la vie. Elle aimera des hommes. Elle aimera des femmes… et encore plus sa liberté.
Elle n’oubliera jamais de demeurer rebelle.










Chronique de Méli



La couverture est très belle et riche en couleurs. On voit une jeune femme dans une cabane attachant les bretelles de son pantalon et regardant d’en bas vers le fond de la cabane. Nous nous apercevons vite que ce qu’elle regarde est un homme qui vient de rentrer car nous voyons sa carrure en ombre chinoise contre le bois de la cabane.

Nous commençons cette BD par une atrocité sans nom qui sévit près de la Nouvelle-Orléans en 1862. L’esclavagisme est bien présent dans cette période et nous vivons dans un monde de guerre entre les personnes noires et les blancs.
Nous suivons une jeune femme Isabeau dite Zabo dans toute cette histoire et nous comprenons très vite qu’elle a un caractère bien trempé et qu’elle ne fera pas les choses comme les soldats qui ont envahis le pays le voudraient. Cette jeune femme va aider ses amis, noirs, et va tout faire pour mener à bien sa mission. Bien que la mission soit primordiale pour elle, les sentiments prendrons le dessus et Zabo va voir sa vie se chambouler et ça ne sera plus seule qu’elle ira l’accomplir.
La violence de certains personnages est vraiment impressionnante et à ces moments précis, l’auteur nous remet entièrement dans la triste réalité de la vie avec la guerre.
Nous sommes plongés un instant dans un peu de calme ce qui allège le court de l’histoire et cela fait du bien. Puis nous revoici de nouveau de retour dans une vie à cent à l’heure mais dans les souvenirs qu’une vieilles dame raconte.
Bien que ce livre ne laisse pas une minute de répit aux lecteurs, nous retrouvons toutes sortes de sensations et de sentiments. Tout ce mélange dans cette histoire. Entre la tristesse, la gaieté. La force et la faiblesse. Les sentiments et les déchirures. Tout ceci renverse le lecteur et fait voir la triste réalité de la vie de ces nombreuses famille dans cette époque.
Ce qui peut faire peur dans ce livre, ce sont les changements de langues. Mais rassurez-vous, l’auteur a fait une traduction à la fin du livre pour ces nombreux texte en anglais, créole et espagnol.
La fin de ce premier livre est très troublante et nous avons envie d’en savoir plus, donc de lire le deuxième livre toute de suite après.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Ce fût un vrai coup de cœur !
J’ai adoré tous les personnages qui sont rentrés dans ce tome et même les plus mauvais qui remplissaient entièrement leurs rôle. C’est une bande dessiné tellement poignante que je n’ai pas pu lever une seule fois les yeux de son contenu. J’ai adoré les dessins très bien créés et surtout les expressions des visages de chaque
personnages qui m’ont fait voir que c’est une très bonne bande dessiné faite avec le cœur.
Je ne peux que vous conseiller cette bande dessinée car elle est parfaite !


Une note ?



5/5


Nombre de pages : 84

ISBN : 978-2-35648-066-8

Format : Papier

Éditeur : 12BIS Glénat



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire