samedi 17 mai 2014

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert


Synopsis




Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes… dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d’âges et d’univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manières de vivre… Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t-elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ?











Chronique de Méli




La couverture est très jolie et humoristique. La forme de l’immeuble est représentée par la forme du livre. Sur un fond blanc, on voit représenté des petites fenêtres et à l’intérieur de celles-ci plusieurs couleurs de l’intérieur des appartements. On voit également différentes scènes des occupantes de ces lieux qui sont assez drôles.

Au début de l’histoire on se demande pourquoi les femmes de cet immeuble sont si aigries est rebutées contre la gente masculine. Ce sont de vielles femmes aillant eu de nombreux déboires et ne veulent vivre qu’entre elles. Une jeune femme arrive dans l’immeuble et là commence le changement.
C’est une histoire très bien conçue. On passe de l’humour à la tristesse en très peu de temps et nous comprenons au fil des pages tournées les tristes histoires de ces femmes qui ne veulent plus des hommes. Même le chat de l’immeuble est drôle et cela lui va très bien d’être le seul de sexe masculin à pouvoir vivre avec toutes ces femmes.
Il y a quelques femmes qui nous agacent au début mais qui, au fur et à mesure s’avèrent être de très bonnes personnes et nous venons à les prendre en pitié.
Plus on avance dans l’histoire plus le chemin sombre que nous avons commencé devient clair et nous apercevons quelques brèches qui vont faire changer le cour des choses.
Dans tout ces déboires, nous apercevons quelques moments de tendresse et d’amour qui se faufilent petit à petit.
La fin est très triste mais nous comprenons que Juliette, la seule jeune femme de l’histoire, à réussie ce qu’elle avait pour but tout au long, ce qui nous fait revenir le sourire aux lèvres.

Tout est bien créé afin que nous puissions bien visualiser les lieux, les vêtements, les visages et surtout les humeurs de ces femmes.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Ce fût une très belle découverte ! J’ai ri, pleurer. Je me suis amusée et par moment je m’énervais. Mais au final je me suis prise à fond dans leurs histoires aussi troublantes qu’émouvantes et je me suis laissée transportée auprès des ces femmes dans leurs train-train quotidien.


Une note ?


4.5/5



Je tiens à remercier les éditions Michel-Lafon et surtout Camille pour m’avoir permise de lire ce fabuleux roman.


Nombre de pages : 251

ISBN : 978-2-7499-2277-5

Format : Papier

Éditeur : Michel-Lafon

6 commentaires:

  1. Chouette chronique ma puce. Je le note pour plus tard. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma puce :-) Tu as bien raison car il est super :-)

      Supprimer
  2. Aaaaaaaahhhhh, ce livre m'intéresse depuis sa sortie et ta chronique ne fait que confirmer ce point !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu ai encore plus envie de le lire grâce à ma chronique :-)

      Supprimer