dimanche 20 avril 2014

Les filles de Cùchulainn de Jean-François Chabas



Synopsis



Il porte le nom d’un héros de légende, Cùchulainn, l’Hercule celte. Il pèse plus d’une tonne. Il est noir, géant, puissant, splendide. Si Mary et Conrad McConnally ont pu se payer à la foire ce cheval de race, c’est parce qu’il est borgne.
Une flie, à l’image de leur amour. Car Cùchulainn ne sert à rien. Il refuse de travailler. Il règne sur les pâturages de leur petite île en mer d’Irlande, comme un seigneur tranquille.
Pourtant, quand Conrad le pêcheur disparaît dans une tempête en laissant Mary enceinte, il semble que Cùchulainn trouve enfin sa mission sur la terre  : sentinelle. Ange gardien en forme de cheval.
Mary a donné le jour à des jumelles, Esther et Rebecca, qui grandissent en s’inventant un langage que personne ne comprend. Sur l’île, on les déclare simplettes. Mais entre elles et Cùchulainn, une mystérieuse complicité se tisse, un line secret qui fait peur à Mary.
C’est pourtant ce qui va lui sauver la vie.




Chronique de Méli



Voici le dernier livre que je devais lire pour le Prix Ado 2014 de la Médiathèque intercommunale de la Porte des Hautes Vosges.
Dès le début de l’histoire et jusqu’à la fin, on comprends le choix de cette couverture car toute l’histoire est entourée de brume et on a vraiment l’impression de la vivre dans du noir et blanc.
Au départ cette histoire peut être agaçante pour quelques personnes car c’est assez brouillon et on ne comprends pas forcément où l’auteur veut nous emmener.
On en vient à détester les personnages, bien qu’il soient encrés au cœur de l’histoire mais on apprécie beaucoup Mary tout au long et on a beaucoup de peine pour elle.
Cùchulainn est attendrissant et par la suite on vient aussi à le détester car l’histoire est trop brouillon et on ne comprends pas très bien ce que va faire ce joli cheval.
Vers la fin de l’histoire, on comprends enfin où l’auteur voulait nous emmener et là, ne revenons à aimer tous les personnages que nous avions détestés ainsi que Cùchulainn. Nous comprenons que le cheval est adorable et ne veut que le bien des autres et que les jumelles ne sont pas des pestes.
La fin est vraiment attendrissante, triste et le brouillard se lève enfin de cette histoire dont l’auteur nous a embarqués dans un flou total.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Jusqu’à la moitié du roman ce livre ne m’avais pas transporté et je n’ai pas du tout apprécié l’ambiance dans lequel l’auteur m’a plongée. Ensuite la dernière partie du roman m’a totalement séduite et j’étais sous le charme de Cùchulainn.
Je suis juste déçue que la première partie soit aussi trouble car si celle-ci avait été aussi bien que la seconde partie cela aurait été un vrai coup de cœur.


Une note ?



2.5/5



Nombre de pages : 111

ISBN : 978-2-211-20918-2

Format : Papier

Éditeur : École des loisirs


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire