samedi 19 avril 2014

JOE Bar Team tome 1 de Bar2


Synopsis



Au championnat du monde de la poignée de gaz, des freinages suicidaires et de la mauvaise foi, le Joe Bar Team est roi.
Un coin de bistrot, quatre grandes gueules, des motos mythiques, et c’est le Colorado tous les jours.
Sans trop savoir si le terrain de jeux favori est la route ou le café, la course ou le défi, le chrono ou les fille.
Ici, on est moitié cow-boy, moitié pilote de course, et moitié trouillard quand même.
On est en 1975, et quelques rebelles subsistent au bout de la banlieue pour penser qu’une moto est un art de vivre libre.





Chronique de Méli



Voici le premier tome de Joe Bar Team.
On commence cette BD avec l’humour motard dans toute sa splendeur. Sous formes de petites histoires dont se compose ce livre, le lecteur va pouvoir s’amuser rien qu’en voyant les dessins qui collent à merveille au écrits.
Certains lecteurs ne peuvent pas forcément comprendre le langage « motard » qui est tout en bielles et en burn-out, mais avec la suite de l’histoire, on peut comprendre facilement et se tordre de rire par ces motards très décadents.
Les motards se reconnaîtrons en partie dans cette BD et c’est quand on lit ce livre qu’on se rends compte qu’un motard à de l’humour à revendre, mais pas forcément le meilleur car parfois les motards se poilent de leurs propres âneries qui ne sont pas forcément drôle.
On retrouve dans ce tome une bande de copain qui « se mettent la bourre » comme ils disent si bien et on se rends compte que par tous les temps les vrais motards sont de sorties et ne manquent jamais d’humour.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Quel plaisir de se retrouver un peut dans cette bande dessinée, je n’ai pas arrêté de rire tellement les personnages sont drôles et leurs âneries me font mourir de rire.
Je le conseille grandement pour les fans de moto mais aussi pour vous payer une belle tranche de rire.


Une note ? 


5/5


Nombre de pages : 46

ISBN : 978-2-7493-0056-6

Format : Papier

Éditeur : Vents d’Ouest

2 commentaires:

  1. Belle chronique ! Fan de cette bande dessinée <3 La vitesse a un rôle primordiale chez cette bande de motards illuminés =D

    RépondreSupprimer