samedi 1 mars 2014

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire tome 4 Cauchemar à la scierie de Lemony Snicket


Synopsis



Cher lecteur,
J’espère pour toi que tu n’as pas choisi ce livre en te disant : « Ça a l’air drôle ;  je vais me régaler ! »
Si tel est le cas, un conseil : remets-le en place, et vite. Car, de tous les épisodes désolants de la triste vie des orpheline Baudelaire, celui-ci pourrait bien pulvériser les records de tristesse et de désolation. Violette, Klaus et Prunille se retrouvent à La Falotte, où leur nouveau tuteur est le patron de la scierie Fleurbon-Laubaine, et derrière chaque bûche (ou presque) est embusquée une calamité. À titre d’exemple, dans ces pages, ils vont avoir affaire, à de la fumée de cigare qui parle, à un mystérieux cas d’hypnose, à des kilos de chewing-gums et à des bons de réduction.
J’ai fait serment, pour ma part, de relater jusqu’au bout les misères endurées par ces trois enfants, mais ce serment n’engage que moi. De ton côté, cher lecteur, si tu préfères les histoires moins sombres, libre à toi de choisir quelque chose de plus réjouissant.

Avec mes sentiments respectueux,

                                                                                                                    Lemony Snicket


Chronique de Méli



Me revoilà plongée une fois de plus dans les mésaventures des orphelins Baudelaire.
J’avais hâte de lire cette suite tant le troisième opus était pour moi très bon.
Comme toujours, la couverture est jolie et retrace vraiment l’histoire de ce tome. Ensuite dans le livre à chaque chapitres, il y a toujours de jolies illustrations.

J’ai commencé ce roman en compagnie des orphelins Baudelaire. Dès les premières phrases, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. L’histoire est toujours aussi sombre, j’avais vraiment l’impression que dans n’importe quelles situations, tout était gris, le ciel nuageux etc…
Ensuite, l’auteur m’a embarquée dans une scierie avec les trois orphelins et j’ai trouvée que certaines scènes étaient un peu tirées par les cheveux et assez difficile à imaginer. Dans ce tome, j’ai eu plus l’impression que l’auteur s’essayait à la fantaisie et mettait par endroits des objets ou des choses qui n’ont pour moi pas lieu d’être dans ce roman. La simplicité des premiers tomes était bien mieux créée qu’ici et j’arrivais beaucoup mieux à visualiser les endroits, les objets…
Cette histoire est beaucoup plus axée littérature enfantine, – ce que je regrette beaucoup car les deux premiers tomes ne m‘ont pas fait cet effet la – , malgré les quelques passages assez compliqués à comprendre.
C’est vraiment dommage car le fond de l’histoire est vraiment intéressante, mais toutes ces petites imperfections font que le roman ne m’a pas satisfaite.
On voit beaucoup de choses venir de loin et c’est un peu dommage. Les personnages sont agaçants et les orphelins trop naïfs.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Ce n’est pas un tome qui m’aura vraiment marquée. Il n’aura pas une bonne note, mais parce que j’ai hâte de voir où l’auteur va nous amener par la suite, je vais continuer tout de même cette saga.



Une note ?



1.5/5



Nombre de pages : 186

ISBN : 209282357-4

Format: Papier

Éditeur : Nathan


2 commentaires:

  1. J'avais arrêté de lire la saga avec ce tome, il ne m'avait pas plu non plus. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf ça me rassure, je ne suis pas la seule à ne pas l'avoir aimé ! :-)

      Supprimer