mardi 14 janvier 2014

Tropiques Barbares Chroniques nicaraguayennes de Pablo Raúl Espinosa

Synopsis



En 1979, la révolution nicaraguayenne renversait la dictature de Somoza, l’une des plus cruelles d’Amérique latine, suscitant enthousiasme et espoir bien au-delà des frontières de ce petit pays. Une génération plus tard, « Tropiques barbares » offre le tableau cru de la vie ordinaire au Nicaragua sous le signe du désenchantement. L’écriture sèche et tendre de Pablo Raúl Espinosa, nous entraîne dans un univers obscène de misère, de violence et d’amour. Sous la soleil accablant, la désespérance des existences sordides est disséquée au scalpel par l’auteur. La main est sûre, le trait acéré. « Tropiques barbares » est une mosaïque frappante, à la fois dure et émouvante, à l’image                                                                                                            d’un pays devenu fou de pauvreté                                                                                                          comme on devient fou de chagrin.



Chronique de Méli



Sachant que j’aime beaucoup les recueils de nouvelles, je me suis plongée avec plaisir dans celui-ci.
Plusieurs petites histoires composent ce recueil. Parfois avec les mêmes personnages parfois avec d’autres mais toujours au Nicaragua.
Ces histoires sont très plaisantes à lire et totalement dépaysantes.

L’auteur nous montre comment vive les Nicaraguayens dans toutes sortes de situations. Ils vivent d’une autre manière que nous et ne trouvent pas aussi facilement les denrées alimentaires que chez nous.
Ils vivent différemment mais tous le monde se connaît.
Certains d’entre eux sont « riches » et les trois quart des autres personnes sont pauvres.

L’auteur nous détailles toutes ses différentes sociétés fiscales et nous fait vivre dans chacun des contextes.
Il nous fait visualiser avec perfection les endroits du Nicaragua, nous fait vivre leurs vie et nous conte toutes les histoires qu’ils leurs arrivent.

Il y a beaucoup de sentiments qui viennent se mêler dans ces petites histoires. De la trahison, de l’amour, de l’amitié, de la haine et de la tristesse. Tout ce mélange est parfait pour comprendre toutes les façons de vivre de ses habitants.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Je me suis régalée avec ses petites histoires !
L’auteur sait raconter ses histoires et nous transporte et nous fait vivre dans son pays comme si nous y étions réellement.
J’ai beaucoup aimé ce recueil et je me suis laissée happer dans ce pays qu’est le Nicaragua.
À tous les fans de nouvelles, je vous le conseil grandement !


Une note ?



5/5


Nombre de pages : 174

ISBN : 9782748380088

Éditeur : Mon petit éditeur



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire