dimanche 8 décembre 2013

Le mystère du pont Gustave-Flaubert de Pierre Thiry


Quatrième de couverture 




Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels : Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave Flaubert… Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s’emmêler dans la même intrigue ? Giovanni Bottes ni (1821-1889) et Gustave Flaubert (1821-1880) se sont-ils rencontrés ? Ce « roman », très imaginaire, où il est question : d’un vélo volé, d’un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d’une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d’un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse ?







Chronique de Méli



La couverture est jolie, c’est une photo de l’auteur représentant le pont Gustave-Flaubert en fond et devant nous voyons la proue d’un voilier.

Pour ce qui est du roman :

Les chapitres sont long mais l’écriture est aérée et bien espacée.
Dès les premières pages l’auteur m’a embarquée dans son récit et m’a fait découvrir le monde de son personnage Jules Kostelos qui est originaire de la région de la Moselle proche des Vosges (mon département), et de l’histoire de Gustave-Flaubert et du pont portant le même nom.

Dans ce livre se côtoie une enquête policière à propos d’un vol de vélo mais aussi de l’histoire, de part la vie de Monsieur Flaubert, même si une partie est imaginaire, il y a de belles parties de ses romans que l’auteur à retranscrit dans son histoire et cela colle parfaitement à son récit. Ce mélange peut paraître étonnant au premier abord, mais au final c’est tellement bien disposé que j’ai eu plaisir à lire ce récit.

Le fait que, comme par hasard, Jules Kostelos rencontre une jeune femme portant le nom d’un des romans de Flaubert est assez drôle.

Tout au long de ce récit, Pierre Thiry nous fait revisiter à sa manière les romans de Flaubert en les faisant vivre dans une histoire hors du commun sans pour autant dénaturer ses écrits.

Le chat Charles Hockolmess est drôle avec son petit chapeau melon et m’a fait voyager dans ses rêves, dans l’univers des livres de Gustave Flaubert.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?


J’ai passé en compagnie de ce roman un très bon moment de détente et de dépaysement. Malgré que ce ne soit pas un coup de cœur, il vaux vraiment le coup d’être lu car cela change de tout les livres que l’on peux lire, il est on ne peut plus original.


Une note ?



4/5


Je tiens à remercier Pierre Thiry pour m’avoir fait confiance et permise de lire son joli roman ainsi que pour sa jolie dédicace.



Nombre de pages : 314

ISBN : 978-2-8106-2371-6

Éditeur : Books on Demand






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire