mercredi 6 novembre 2013

L'écho de ton souvenir de Pamela Hartshorne


Quatrième de couverture



Après avoir survécu au tsunami de 2004, Grace s’installe à York, où vivait Hawise au XVIe siècle.
Pour ces deux femmes, un même destin et un seul but : sauver une enfant en danger.

Grace vient d’hériter de sa marraine Lucy et se rend à York pour régler la succession. Mais dès qu’elle pénètre dans la maison vide de sa marraine, elle est assaillie par d’étranges visions venues d’un lointain passé. Pire encore, elle croit entendre une voix angoissée appeler une fillette prénommée Bess.
Qui est cette enfant ? D’où vient ce chuchotement désespéré ?

York, 1577 : Hawise, une jeune fille rêveuse éprise de liberté, rencontre le séduisant Francis. Mais ce dernier révèlera vite sa vraie nature, et sa passion destructrice pour Hawise. Il la veut, vivante, ou morte…



Chronique de Méli



Voici un livre dont j’ai craqué pour la couverture car on y voit le bas d’une robe ancienne blanche et des mains de jeune femme tenant une belle pomme rouge. La tranche du livre est identique à la couverture. Dès que j’ai lu la quatrième de couverture, j’ai complètement craqué pour ce livre de romance historique.

Pour ce qui est du livre :

C’est un livre assez épais qui comporte des chapitres assez long, mais heureusement à chaque changement d’époque nous avons une pause, ce qui fait penser à des petits chapitres.

Au début de ce livre, on se trouve dans le XVIe siècle et nous comprenons très vite que l’auteur nous montre la fin du roman.
Ensuite, elle nous fait changer de personnages mêlant moments passés dans le XVIe siècle puis XXIe siècle ce qui est très agréable et change complètement des lectures que nous connaissons où les personnages restent dans un seul temps.
La lecture est simple à comprendre et se lit très vite. Dès que nous commençons ce roman nous ne voulons plus le lâcher. C’est un très joli roman rempli, d’intrigues, de passions, de sentiments, et d’angoisse. Ce tout forme un très joli mélange de sensations et nous donnes des larmes, de la crainte et des frissons.

Quand nous sommes dans le XVIe siècle, l’auteur nous plonge réellement au cœur de ce qu’était l’ancien temps avec des détails plus surprenant les uns que les autres que ce soit pour les personnages, les lieux ou les paysages mais aussi nous arrivons à sentir le froid, le vent et la maladie. C’est comme si Pamela Hartshorne avait réellement vécue dans ce monde.
Dans le temps présent, tout les détails sont vraiment bien établis et nous retrouvons des personnages sympathique. Nous sentons également, la pluie qui nous fouette le visage ainsi que le vent et les odeurs, mais surtout une odeur de pomme pourrie.
C’est un très bon voyages qui nous tiens en haleine du début à la fin.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Un gros coup de cœur pour ce livre aussi beau par sa couverture que par tout le texte magnifiquement établi. Malgré que le roman comporte beaucoup de pages et très peu de chapitres, l’auteur nous embarque tellement dans son univers que nous n’arrivons plus à le lâcher.
Je conseille fortement ce roman qui nous fait voyager d’un monde ancien à des moments présents.
C’est avec grand plaisir que je vais suivre les écrits de l’auteur car elle à une plume incroyable.



Une note ?



5/5


Citation :

« Parfois, on voudrait pouvoir revenir en arrière et s’y prendre autrement… On est placé face à des choix infimes dont dépendra le reste de notre vie »



Nombre de pages : 483

ISBN : 978-2-298-06498-8

Éditeur : France Loisirs

Éditeur principal : Éditions l'Archipel


3 commentaires:

  1. Bonjour,
    Nous rééditions, aux Éditions de l'Archipel, ce roman de Pamela Hartshorne sous le titre "La nuit n'oubliera pas", en librairie le 5 février.
    Nous organisons à cette occasion une rencontre avec l'auteur.
    Pouvez-vous nous contacter à l'adresse suivante : comdigitale@ecricom.fr, afin que nous puissions vous envoyer une invitation à cet évènement.
    Je n'ai pas trouvé d'adresse mail où vous contacter sur votre blog.
    Merci !
    Bien cordialement,
    Les Éditions de l'Archipel

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule ! :-)

      Supprimer