lundi 11 novembre 2013

De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen



Quatrième de couverture



Sillonnant les routes de l’Amérique de la Grande Dépression, le cirque des frères Benzini vend de la magie et du rêve. Jacob, orphelin embauché comme soigneur, découvre un univers fabuleux et impitoyable, où hommes et bêtes sont pareillement traités. Sa rencontre avec Marlène, une belle écuyère malheureuse en amour, et Rosie, une éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, va bouleverser sa vie.




Chronique de Méli



La couverture du roman est tirée de l’affiche du film du même titre. On y voit les acteurs principaux Robert Pattinson et Reese Witherspoon s’entre-lasser en premier plan. En second plan, on voit sur la droite un autre acteur dans l’entrebâillement de la porte d’un wagon d’un train et sur le côté gauche nous voyons une éléphante.

Pour ce qui est du livre :

Les chapitres sont assez long mais cela ne dérange pas du tout à la lecture car nous sommes tellement accrochés dans l’histoire que nous ne voyons pas les pages défiler.

Dès le début du roman, l’auteur nous captive et nous enrôle dans une histoire qui change complètement de l’ordinaire. Celle-ci se passe dans les années 1930 dans le monde du cirque.

Sara Gruen nous narre les absences sous forme de rêves éveillés que fait Jacob depuis qu’un cirque s’est installé sur le parking en face de la maison de retraite. Il se remémore les bons comme les mauvais moments de sa vie passée dans un cirque.
 
C’est un livre rempli d’émotions. Dans le présent nous comprenons vite que Jacob rêve que d’une seule chose retourner dans le monde du cirque mais aussi nous voyons un des mauvais côté de la vieillesse qu’est la maladie d’Alzheimer. Nous avons les larmes aux yeux rien que quand l’auteur nous propulse à la place de Jacob, dans ses 93 printemps, et que nous savons dans quelle solitude et quel vie il a dans sa maison de retraite. Cela nous peine et nous voulons qu’une seule chose c’est le sortir de là.
Sa vie passée nous donne par moment les larmes aux yeux pour lui. Nous ressentons aussi de la tristesse dans certaines situations avec des animaux et pour certains personnages très attachants.
Nous avons par contre des moments où d’autres personnages très méchants nous dégouttent et nous énervent assez facilement.
Les paysages, les décors, les personnages et les animaux sont très joliment bien détaillés.

La fin de ce roman est vraiment surprenante et très attendrissante.



Est-ce que j’ai aimé ce livre ? 



C’est pour moi une magnifique découverte de ce genre littéraire.
J’ai eu l’impression que l’auteur nous racontait sa propre histoire tellement elle s’est renseignée pour la construction de ce roman.
Elle sait très bien mélanger les émotions, de la haine à la tristesse, je peux le dire, elle m’a tirée les larmes des yeux.
Ce livre est une histoire émouvante et je compte le relire et découvrir les autres œuvres de l’auteur.
C’est pour moi un gros coup de cœur et je vous le conseille grandement !


Une note ? 



5/5


Nombre de pages : 399

ISBN : 978-2-226-22129-2

Éditeur : Albin Michel 

4 commentaires:

  1. J'ai adoré ce livre moi aussi. Je l'ai lu uniquement à cause du film qui allait sortir à l'époque et j'ai fait une magnifique découverte alors que je ne l'aurais pas lu de moi-même.
    Le film est assez fidèle et j'ai beaucoup aimé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai encore malheureusement pas vu le film mais vu ce que tu m'en dis, j'ai encore plus hâte de le voir :-)

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai adoré le film :) !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de le lire n'hésite pas je pense que tu aimeras autant voir plus que l'adaptation cinématographique :-)

      Supprimer