samedi 12 octobre 2013

Les chevaliers ivres livre 1 Reine de Christian Hivert


Quatrième de couverture



Dans les années 80 du siècle passé à Paris, avant son embellissement petit-bougeois et l’expulsion des dernières vagues de prolétaires pauvres, au milieu des punks et des autonomes squatteurs, les chevaliers de Reine sont ires de révoltes, de gloire parfois, de désespoir souvent.
La vie leur échappe et ils en perdent un peu en courant.
Reine et Arthur, son amoureux aventureux, prennent deux chemins différents mais  parallèles.
Leurs illusions – l’un en un monde meilleur et plus juste, la lutte jusqu’à la victoire, l’autre dans une liberté possible, jouir sans entraves – se jouent d’eux à chaque détour.

Et tous les chevaliers des trottoirs parisiens arpentés et des squats en lutte sont ivres, résolument ivres et en dérive.

Les Gens Bons de Paris s’en prennent plein la tranche et n’en reviennent pas.
Tous ces pauvres s’agitent et manifestement, non mais gare, ils veulent les mêmes droits que les Gens Bons n’auront plus.
Il va falloir encadrer sévèrement tout cela, il faut une association et un responsable aux ordres.


Chronique de Méli



La couverture est très jolie, la photo est prise depuis le milieu de la route, on y distingue une rue qui s’étend à perte de vue. Sur le coté gauche on voit la jambe et une partie du bras d’un homme habillé dans un style simple et urbain, une casquette contenant des pièces de monnaie est déposée à ses pieds . Les immeubles de ce coté de la chaussée sont plutôt vétustes et sans aucun charme, des débris jonchent la route. Sur le coté droit un deuxième homme est positionné  dans la même posture qu’à gauche sauf qu’il porte un costume. Les bâtiments sont de style Haussmannien ce qui contraste beaucoup avec l’autre coté. Sur le trottoir trônent fièrement quelques arbres et la route est dégagée. 

Pour ce qui est du livre : 


Il y a très peu de chapitres ce qui peu rebuter quelques personnes. 
Dès la première phrase, on rentre facilement dans l’histoire mais, cela ne durera pas sur toute la longueur de ce livre.
Quelques pages suivante nous rencontrons quelques difficultés de lecture avec un style d’écriture très spécial et par moment difficile à lire. 
Nous arrivons à nous plonger par moment facilement dans l’histoire avec un style simple d’écrit et d’un coup l’auteur nous embarque dans des mots assez difficiles à comprendre et cela peu vite fatiguer le lecteur qui pourrait abandonner sa lecture.

Sinon l’auteur nous transporte au cœur de la vie de gens des années 80 qui luttent contre la pauvreté, la famine et pour avoir un toit au-dessus d’eux. 
Nous voyons vraiment la distinction des genres, d’un côté des gens riches qui veulent absolument éviter de voir les pauvres, et de l’autre, on y retrouve des gens dans le besoin qui luttent contre le système français et qui pour s’évader de leurs misères se droguent et vivent comme des hors la loi.
Ces personnes ont un grand cœur et veulent faire bouger les choses.
Nous avons plaisir à nous retrouver dans le camp de ces pauvres gens qui nous font voir ce qu’est réellement une lutte contre tout ce qui est difficile pour eux dans leur vie quotidienne. 
Le fait que l’auteur nous fait voir cet envers du décors est très surprenant et nous fait réellement réfléchir sur ce que peuvent endurer les personnes qui non rien pour subvenir à leurs besoins. 
Nous voyons bien que deux clans s’opposent, les riches avec leur train-train quotidien sans ennuis mais avec beaucoup de chichis. Et de l’autre des personnes luttant chaque jours pour leurs propres survie et qui s’entraide pour s’en sortir par tous les moyens.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



Malgré que l’auteur a un style très particulier et même assez difficile a lire et à comprendre, ce livre est très bien réalisé et m’a fait beaucoup réfléchir. 
Je suis malheureusement obligée de mettre une note en conséquence de l’écrit de ce roman.


Une note ?



3/5


Merci à Christian Hivert pour ce joli roman et merci pour votre confiance et merci également aux éditions Hélène Jacob. 

Vous retrouverez toutes les informations de ce livre en suivant ce lien :  http://www.editionshelenejacob.com/store/products/reine-les-chevaliers-ivres-livre-1/


Nombre de pages : 364

ISBN : 979-10-91325-78-3

Éditeurs : Hélène Jacob

2 commentaires:

  1. Merci Méli, je viens tout juste de m'apercevoir de l'existence de cette gentille chronique, je tiendrai compte du confort de mes futurs lecteurs en simplifiant mes formules, la suite "Destin majeur" arrive, d'ici quelques mois.... à bientôt Christian Hivert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Christian et surtout continuez la suite de ce joli roman car l'histoire est très enrichissante et très bien conçue.

      À bientôt :-)

      Supprimer