lundi 16 septembre 2013

Les mésaventures de Tallulah Casey de Louise Rennison


Quatrième de couverture



Admise au stage d’été du prestigieux conservatoire d’art dramatique Dother Hall, Tallulah prend le chemin des stars. Taillée comme un cure-dent, avec des genoux protubérants et des piqûres de moustique à la place des seins, Tallulah n’a peut-être pas les talents artistiques de son groupe de copines, mais elle a un don : faire rire !Et, pour quelqu’un qui n’a jamais embrassé personne sur la bouche, à part son hamster, la campagne profonde a ses charmes qui ont pour noms Alex (le plus beau garçon de l’univers), Caïn, Charlie, Phil…



Chronique de Méli



Je découvre cette auteur qui à le don de créer des personnages très scolaires et très drôles.Pour ce livre, la couverture est jolie, vraiment féminine remplie de plusieurs nuances de roses ainsi que du rouge, du noir et du jaune. On y voit dans un halo de jaune une silhouette de jeune femme en ombre chinoise noire sous un arbre de plusieurs nuances de roses et dans ce dernier, on y trouve des notes de musique noires, des petits cœurs jaunes et le dessin d’une bouche en rouge. Sur l’arbre en gros, il y a écrit le titre du livre en blanc.
Pour ce qui est du livre :
Nous nous fondons à merveille dans la vie de Tallulah Casey. Elle est drôle, pétillante, très jeune recherchant son premier amour dans son nouvel univers qu’est Dother Hall.
Elle nous fait rire tout au long de ce roman, avec son humour et sa joie de vivre, mais pas que. Elle nous fait revivre notre jeunesse, notre période de frivolité et de bêtises. Tallulah veux grandir assez vite mentalement pour moins angoisser par rapport à sa grande taille. Elle veux devenir femme et avoir un petit copain à tout prix.
Elle va subir beaucoup de mésaventures et de déboires, ce sont des petits tracas de notre points de vue mais de grands problèmes pour ces jeunes adolescents.
Les personnages sont joliment détaillés physiquement comme intellectuellement. Les endroits sont eux aussi bien décrits et on se plonge facilement aux côtés de ces jeunes gens à Dother Hall.
L’auteur à une écriture simple mais efficace qui nous facilite la lecture de son roman.


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



C’est un livre rapide à lire et simple à comprendre. Il faut le lire quand nous voulons passer un vrai moment de détente. Je l’ai lu en à peine deux jours, donc je peux dire que je l’ai dévoré mais malheureusement ce n’est pas un coup de cœur pour moi.


Une note ?



4/5


Nombre de pages : 348

ISBN : 978-2-07-063867-3

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire