mercredi 18 septembre 2013

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire tome 2 Le laboratoire aux serpents de Lemony Snicket


Cliquez ICI pour voir ma chronique du premier tome.


Quatrième de couverture



Cher lecteur,

Si tu cherches une lecture gentille et amusante, désolé, je crains fort que tu n’aies pas pris le bon livre. Le récit que voici paraît drôle au début, quand les enfants Baudelaire se retrouvent en compagnie de serpents fascinants et d’un oncle fantaisiste. Mais ce début est trompeur. Pour qui connaît déjà les orphelins Baudelaire, il est bien clair qu’avec eux même les moments heureux débouchent sur les pires catastrophes.
C’est bien simple : dans le présent volume, les trois enfants affrontent une odeur détestable, un terrible accident de voiture, un serpent au venin mortel, un coutelas pointu, un cadenas rétif et le retour d’une personne qu’ils espéraient ne jamais revoir.
Il est de mon devoir de relater ces tragiques événements                                                                         mais libre à toi, cher lecteur, de remettre ce livre sur l’étagère                                                                    et de chercher quelque chose de plus gai.

                                                                   Avec mes sentiments respectueux,

                                                                   Lemony Snicket



Chronique de Méli



Pour ce second tome des désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, la couverture est très jolie. On y voit sur un fond bleu nuit, et dans un cadre, un dessin ou il est représenté en premier plan un gros serpent noir entourant et regardant un bambin qui lui mord la queue. En second plan, nous y voyons deux enfants et un adultes effrayés en train de regarder de désastreux tableau. En troisième plan, nous voyons une grande pièce où trône dans des cages plusieurs serpents qui eux aussi regardent ce qu’il se passe devant eux.

Pour ce qui est du livre :

Dès les premières pages nous retrouvons une magnifique illustration et il y en a une à chaque chapitre.
Le texte est aéré et très facile à lire. 
Dès les premières phrases on se laisse absorber dans le monde des orphelins. On retrouve avec plaisir les trois jeunes Baudelaire et nous avons plaisir à poursuivre leurs aventures, mésaventures, en leurs compagnies. 
Les paysages, les personnages, les maisons ainsi que tout ce qui s’y trouve sont très bien détaillés et très bien décrits.
Les orphelins sont toujours aussi attachants et nous avons plaisir à trouver enfin une bonne personne qui prendra soin d’eux.
Une autre personne est fourbe et très énervante, mais vu le titre du livre, il est normal qu’il y ai un méchant. 
Le dernier personnage est assez énervant et naïf. Il ne s’aperçoit de rien du tout et ne fait pas confiance aux orphelins. 
À la fin de ce tome, le bien triomphe. Mais, pour combien de temps ? 
Nous n’avons qu’une hâte de savoir la suite des aventures de ces jeunes Baudelaire et de les accompagner dans le combat contre le mal. 


Est-ce que j’ai aimé ce livre ?



J’ai préféré ce tome au premier. Il est très bien écrit et nous rentrons mieux dans l’histoire que dans le tome précédent. 
Il est facile de se plonger dedans et j’ai été très triste de le terminer. 
Je n’ai qu’une hâte, lire le prochain ! 


Une note ?



5/5



Nombre de pages : 190

ISBN : 209211034-9

Éditeur : Nathan

2 commentaires:

  1. J'avais plutôt bien aimé le tome 1, donc j'ai hâte de lire celui-ci ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci est meilleur que le premier pour moi :-)

      Supprimer