mardi 3 septembre 2013

La tour sombre Le Pistolero de Stephen King


Quatrième de couverture 



Un désert calciné, cruel et aveuglant. Immense.
Un lieu réfractaire à la vie. C’est à peine si quelques masures, quelques hameaux subsistent, çà et là, écrasés sous le ciel inerte. Un enfer implacable.
C’est là, pourtant, que marchent les deux solitaires; obstinés, portés par un destin qui les dépasse.
L’homme en noir d’abord, mystérieux, qui laisse dans son sillage une légende de faiseur de miracles. Et puis le Pistolero, économe, laconique, dont lui-même ne sait plus s’il est encore humain. Le premier fuit, le second poursuit. Il y a si longtemps qu’elle s’est engagée, cette chasse à l’homme, plus de vingt ans certainement.
Sans que ni l’un ni l’autre sache réellement qui détient les clés de ce jeu mortel. Et si le gibier n’était pas celui qu’on croit ? …




Chronique de Méli




Pour mon premier livre de Stephen King, ma PAL Box à choisie celui-ci.
La couverture est jolie, on y voit sur fond bleu une tour au loin et au premier plan il y a un homme de profil avec un rapace sur l’épaule.
Pour ce qui est du livre :

Il y a très peu de chapitres ce qui est très déplaisants pour le lecteur, mais il y a de jolies illustrations qui orne ce livre.
Dès le début j’ai eu beaucoup de mal avec l’écrit de cet auteur. Il approfondit beaucoup les choses et par moment il y a quelques mots assez difficiles à comprendre. Les descriptions sont très poussées. On arrive assez aisément à se représenter les lieux, les vêtements des personnages jusqu’à la personnalité de ceux-ci. Ce peut être une qualité pour le livre mais aussi un défaut car cela devient vite long pour la suite de l’histoire et nous aurions tendance à vite nous lasser.
Sinon, pour l’histoire en général, on se plonge assez facilement au côté du Pistolero à traquer un homme. D’autres personnages sont bien encrés au fil du roman dans l’histoire et nous nous prenons vite d’affection pour un personnage en particulier.
Il y a beaucoup d’action à la fin ce qui relève un peu le niveau de ce livre. Le début est assez prenant, le milieu est assez long et la fin est très prenante. C’est vraiment dommage que tout le livre ne soit pas aussi prenant que cette fin.
Voici un mélange assez complexe à comprendre du genre science-fiction, fantasy. Beaucoup trop de choses se passent en même temps et avec énormément de personnages surnaturels pour lesquels on à l’impression que l’auteur avait oublié de les implantés dans l’histoire et au dernier moment il a décider de les mettre tous en même temps.
Au final, l’histoire est bien faite et bien écrite malgré les difficultés de compréhension de l’écriture de l’auteur par moment.


Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



L’histoire est captivante mais assez longue et difficile à comprendre par moment. Le fond de ce roman est vraiment bien, je trouve assez dommage que l’auteur rende son histoire si complexe à lire.
Malgré cela, je continuerai la quadrilogie car comme je l’ai dit plus haut, l’histoire en fond est vraiment bien et j’ai hâte de retrouver les personnages, même si je sais très bien que j’aurai beaucoup de mal à comprendre les prochains tomes.


Une note ?



2.5/5


Nombre de pages : 247

ISBN : 2-290-02950-5

Éditeur : J'ai lu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire