samedi 27 juillet 2013

Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat



Résumé




Le combat d’hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.
Ont-ils la moindre chance d’échapper aux terribles « homme-chiens » lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées ?
Pourront-ils compter sur l’aide généreuse du « peuple-cheval » ?
Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange ?
Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu’on dit perdus d’avance. Et pourtant.







Chronique de Méli



Ce n’est ni la couverture ni le litre qui m’a fait lire ce livre en premier lieu mais dès que j’ai vu que c’était Jean-Claude Mourlevat, j’ai sauté dessus.
La couverture est très jolie on y voit une ville sous la neige séparée de plusieurs ponts dans le crépuscule et au milieu en gros sur fond bleu, il y a écrit en gros le titre du livre et dans ses écrits, on y voit des morceaux de la ville comme si ceux-ci étaient emprisonnés dedans.
Les chapitres sont plus ou moins long mais cela ne dérange pas à la lecture car nous sommes absorbés dedans du début à la fin.

Pour ce qui est de l’histoire :

Pour le deuxième livre que je lis de Jean-Claude Mourlevat, je savais avant de le lire qu’il allait me plaire. Dès les premières lignes, l’auteur nous fait aimer son livre rien que par sa façon d’écrire. Il nous fait apprécier le mélange fantastique et « réel » de ce livre grâce à la simplicité de ses mots. 
Ce livre est poignant, il y a beaucoup d’émotions qui se succèdent tout le long tel que, de l’amour, de l’amitié, de la trahison, de la haine de la rage et du courage.
La combativité pour survivre est omniprésente et nous sommes stupéfait par la rage de survivre que certains personnages ont.
Ce livre n’est pas du tout plat, il y a tout le temps des retournements de situations ce qui pousse le lecteur à ne jamais l’arrêter.
On se trouve dans une ville obscure même en plein jour de par les personnages qui sont mauvais mais aussi l’auteur qui nous plonge dans sa manière d’écrire dans une ville ou le lecteur peut voir de la brume partout et surtout, il nous fait voir un mélange de personnes vivants entre le monde passé et le présent.
À la fin de ce roman, beaucoup de sentiments se mêlent et nous en venons presque à avoir les larmes aux yeux.
C’est un très gros coup de cœur que je vous invite à découvrir, et surtout vous verrez pourquoi j’apprécie tant les livres de Jean-Claude Mourlevat.  



Est-ce que j'ai aimé ce livre ?



Une fois de plus, cet auteur m’a encore épatée. C’est une super histoire remplie de simplicité et d’émotions. Ce fût pour moi un gros coup de cœur. 



Une note ?



5/5



Nombre de pages : 331

ISBN : 2-07-057482-2

Éditeurs : Gallimard Jeunesse

4 commentaires:

  1. Je ne connais pas encore cet auteur mais j'en entends de plus en plus parler, il faudrait que je découvre sa plume un jour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseil vivement il écrit vraiment bien :-)

      Supprimer
  2. J'ai lu ce livre il y a déjà quelques temps, et je dois dire qu'il laisse des traces. On ne peut pas oublier son univers si particulier, si étrange, pas plus que le destin tragique de ses héros.
    A mon avis, à lire absolument pour celles et ceux qui découvrent cet auteur.

    RépondreSupprimer